Législation minière, RSE: Avec le soutien des ONG Oxfam et Enda Diappo, Le Forum civil arme les populations de Darou Khoudoss

Ce que le Forum civil semble avoir compris, en organisant cet atelier de formation à Darou Khoudoss, c’est cette pensée marxiste selon laquelle « ce n’est pas notre conscience individuelle qui détermine notre existence sociale, notre conscience sociale, mais notre  conscience sociale qui détermine notre existence individuelle ».

En effet, former 30 conseillers municipaux  et 30 citoyens issus de la société civile, sur la gouvernance locale, la  législation minière, la recevabilité etc., c’est les « armer pour discuter et non pour aller faire la guerre ».

Avec le soutien des ONG Oxfam et Enda Diappo, messieurs Demba Fall Diouf point focal de la section locale du  Forum civil, monsieur Alioune Babou coordonnateur de Thiès comme du reste les experts et consultants, le message a été bien reçu et compris : « ensemble nous sommes plus forts » !

Dans une zone caractérisée par la présence d’industries extractives comme les ICS, une telle formation peut amener les citoyens à exiger qu’elles s’acquittent de leur devoir.

En effet, les bonnes questions seront tout simplement posées : ce qui est du à la mairie a t-il été  reversé au profit des populations ? Qu’est ce qui à été fait par les usines dans le cadre de la RSE ? Le fonds social, le code minier et le code de l’environnement sont-ils connus des populations et même des élus ?

L’enquête a montré que dans bien des cas, il y a encore du chemin à parcourir, et c’est tout le sens de cet atelier!

Selon Mamadou Lamine Diagne, spécialiste de ces questions, les plus grands maux auxquels il faut remédier  sont le faible niveau  d’engagement des conseillers, pas toujours réguliers aux réunions,  leur mauvaise connaissance des instruments juridiques, la faible représentation des femmes  et parfois des maires qui ne communiquent pas assez.

Malgré tout cependant, M. Babou et ses partenaires sont satisfaits car,  avec ce 4ème atelier, le constat est unanime : les populations se sont appropriées le projet et sont de plus en plus informés, même en dehors du CVC (comité de veille et de contrôle citoyen) !

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.