LES TRAVAUX DU PONT SUR LE FLEUVE GAMBIE À FARAFAGNÉ TERMINÉS “AU PLUS TARD LE 10 JANVIER” (MINISTÈRE)

 Les travaux portant sur la construction du pont sur le fleuve Gambie à Farafagné vont prendre fin “au plus tard le 10 janvier” prochain, annonce le ministère des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement.

“L’entreprise AREZKI, chargée des travaux, a informé que tout le matériel et les matériaux de revêtement sont sur place et s’engage à terminer lesdits travaux au plus tard le 10 janvier 2019”, lit-on dans un communiqué reçu des services du ministère des Infrastructures. Selon le texte, le ministre Abdoulaye Daouda Diallo, en charge de ce secteur, s’est rendu jeudi à Farafagné, en Gambie, pour visiter les travaux du pont, en compagnie du directeur général de l’AGEROUTE, Ibrahima Ndiaye, et de ses techniciens.  A l’issue de cette visite, Abdoulaye Daouda Diallo a noté “avec une très grande satisfaction” l’achèvement de l’essentiel des travaux du pont pour lequel il reste juste la pose du tapis d’enrobé et la signalisation, rapporte le communiqué. Il ajoute que pour bien illustrer l’achèvement du pont, le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement a traversé le fleuve Gambie en empruntant de bout en bout le pont qui permet notamment de faciliter les déplacements entre la partie sud du Sénégal et le nord de la Gambie. Après la visite des travaux, le ministre avec sa délégation se sont rendus à Banjul, la capitale gambienne, pour tenir une réunion avec son homologue gambien, Bay Lamine Diop, renseigne le texte. “Au cours de cette réunion, il a rappelé d’abord l’importance que le président de la République du Sénégal”, Macky Sall, “accorde à l’achèvement de ce pont et a félicité le ministre gambien, l’entreprise AREZKI et les différents acteurs pour la réalisation de cet ouvrage d’art de haute qualité qui constitue un symbole d’intégration régionale de nos deux pays”, indique le communiqué. Le futur pont de plusieurs centaines de mètres, entre les localités gambiennes de Farafegni et Soma, devrait faciliter le transport des personnes et des marchandises entre le nord et le sud du Sénégal, pays à l’intérieur duquel se trouve le territoire gambien.  La Banque africaine de développement (BAD) a financé la construction de ce pont dont les travaux ont été lancés en 2016.  Pendant plus d’une décennie, sous le magistère du président Yaya Jammeh, le gouvernement gambien a souvent fait valoir ses droits de propriété sur le fleuve Gambie pour imposer des taxes jugées surélevées par les transporteurs sénégalais. Ces derniers ont boycotté le territoire de la Gambie pendant plusieurs mois, en 2016, à cause du décuplement, par les autorités de ce pays, de la taxe à payer pour travers le cours d’eau. Après son élection à la magistrature suprême, en 2016, le président gambien Adama Barrow avait pris l’engagement de soutenir la construction du pont prévu sur le fleuve Gambie pour faciliter le déplacement des populations entre les régions du nord et celles du sud du Sénégal. Le pont sur le fleuve Gambie devrait être inauguré le 21 janvier par les présidents sénégalais et gambien.

Source : APS



Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.