L’implantation anarchique des ateliers de mécaniciens à thiès: qu’en pensent la mairie et les acteurs concernés?

L’implantation anarchique d’ateliers dans les environs immédiats de la gare routière a toujours hanté le sommeil des pouvoirs publics et des riverains qui voient leur sécurité et leur quiétude menacées et vivent avec la crainte perpétuelle des agresseurs qui, à la faveur de l’obscurité, se retranchent dans des carcasses de véhicule, pour se livrer à leur sale besogne…

L’empiétement de l’espace publique et ses corollaires par les ateliers et autres contrevenants ont toujours été décriés voire  combattus par les pouvoirs publics, sans effet. Aujourd’hui, le phénomène s’est exacerbé avec la démographie galopante.

Dans la périphérie de la zone industrielle et des  environs de la gare routière, le constat est amer. Sur ces lieux malodorants et tonitruants  les acteurs, mécaniciens, tôliers ou vendeurs de pièces détachées  pour ne citer qu’Omar Fall, Cheikh Yandé ,  reconnaissent les contraintes causées par leurs activités, à savoir la libre circulation des personnes mais  réclament plus d’indulgence de la part des riverains, en attendant de rejoindre un éventuel site de recasement.

Pour Ibrahima Bocoum,  1er Adjoint au maire de la commune, ,le mal est plus profond et parle  d’abord de problème d’assainissement qui est la principale préoccupation d’un élu local dans son mandat. Le maire regrette le comportement de ces mandats qui attendent tout de la commune dans la gestion et l’enlèvement des ordures. Pour lui, il y’a un problème de comportement à revoir dans l’occupation et la proximité de l’espace publique.  

Plus grave encore, on note des dangers potentiels avec l’attaque de l’écosystème avec les émanations de gaz, le déversement des huiles sur le sol pouvant contaminer la nappe phréatique et les nuisances sonores causées par les tôliers et les mécaniciens pour ne citer que ceux-là. Cependant , il entrevoit la solution à travers les communes qui doivent selon lui, redimensionner les routes, les désensabler et faire déguerpir les occupants anarchiques vers d’autres sites pour libérer la voie publique ( voir vidéo)

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.