Macky Sall s’emporte contre les coupures de courant : « C’est trop facile, ce n’est pas acceptable »

[template id=”821″]

Le président de la République, Macky Sall, a regretté vivement les perturbations notées dans la distribution de l’eau et de l’électricité durant le week-end, relevant que « le blackout total de la SENELEC n’est pas acceptable ». « La météo, le brouillard, oui mais c’est trop facile. il faut prendre des mesures alternatives, ce n’est pas acceptable’’, a dit le chef de l’Etat dans son discours d’orientation à l’ouverture lundi à Dakar de la 12éme session du Conseil présidentiel de l’investissement. Pour le chef de l’Etat, qui s’adressait directement au Premier ministre : »Ce sont des explications qui ne rentrent pas dans la tête. Il faut que des mesures fermes soient prises pour que cela ne se reproduise plus ». En même temps, a t –il poursuivi, »l’eau n’était pas disponible mais il faut que la SONES et la SDE prennent leurs responsabilités pour avoir une autonomie énergétique parce qu’on ne peut pas assurer l’approvisionnement en eau du pays et dépendre d’une autre société ». Ainsi il a invité ces deux sociétés à ‘’développer une politique d’autonomie en énergie pour qu’au moins s’il n’ y a pas d’électricité qu’il y ait de l’eau’’. ‘’On ne peut pas continuer à dépendre du bon vouloir du fonctionnement des centrales et je pense que les contrats de performance doivent mettre l’accent sur la qualité du service publique’’, a t il souligné. ‘’Je serais extrêmement intransigeant sur cette question parce que je ne crois pas au fatalisme. Si nous voulons atteindre l’émergence il faut que les gens soient rigoureux’’, a souligné le chef de l’Etat devant les membres du gouvernement, les représentants de l’administration du secteur privé, des partenaires techniques et financiers entre autres. Une longue coupure d’électricité dans la région de Dakar et environ, dans la nuit du vendredi 29 au samedi 30 mai 2015, a occasionné beaucoup de désagréments. Dans un communiqué reçu à l’APS, la Senelec a indiqué que cette perturbation ‘’est consécutive à la forte humidité de l’air constatée à Dakar, combinée probablement avec la poussière soulevée par les travaux au niveau du nouveau pont de la patte d’oie’’. ‘’Cette humidité a causé le déclenchement des lignes haute tension reliant les centrales de production aux postes de transport distribution, particulièrement de Bel Air, Hann et Mbao’’, selon la même source. De son côté, la SDE avait annoncé des perturbations dans la distribution d’eau allant de la baisse de pression au manque d’eau total sur une partie de Dakar et sa banlieue ainsi que dans le département de Rufisque, samedi. Etaient également touchées les régions de Thiès et Louga (localités situées le long des conduites du Lac Guiers). Selon la SDE, ces perturbations étaient dues aux travaux de maintenance annuelle de la Senelec sur le poste haute tension de Sakal qui assure l’alimentation électrique des principaux centres de production d’eau.

Senego.com

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.