mercredi , septembre 19 2018
Accueil / A la une / Maison d’arrêt et de correction : La Mac de Thiès va panser ses détenus

Maison d’arrêt et de correction : La Mac de Thiès va panser ses détenus

[template id=”821″]

 

Les détenus seront désormais pansés à l’intérieur même de la Maison d’arrêt et de correction (Mac) de Thiès.

L’accès à la santé, qui était jusqu’ici un luxe pour les personnes en conflits avec la loi, sera un vieux souvenir depuis l’inauguration de l’infirmerie de la Mac de Thiès financée par l’Ong Sourire de l’enfant et Osiwa (Open society initiative for west africa) à hauteur de 15 millions de Francs Cfa.

Il faut savoir que l’infirmerie est composée de deux salles de 7 lits chacune, d’une salle de garde et d’une autre réservée au major. L’infrastructure a été inaugurée hier par le Garde des sceaux, ministre de la Justice. Me Sidiki Kaba ne boude pas son plaisir au moment de couper le ruban : «Tout Sénégalais doit bénéficier de l’accès à la santé qui s’accompagne de la proximité physique des maisons de justice et de la gratuité des services rendus dans ces maisons».
Par ailleurs, Sidiki Kaba s’est félicité de cette initiative d’Osiwa qui va évidemment soulager plusieurs centaines de personnes. «Elle consacre le droit à la santé. Car le droit à la santé, à l’alimentation, à s’instruire et avoir une bibliothèque sont des droits qui doivent être garantis en prison car ils permettent à ces personnes qui sont à un moment précis de leur vie privées de la liberté de ne pas rompre avec la scène de leurs droits», dit-il.
Ancien détenu, le maire de Thiès, Talla Sylla, salue l’initiative d’Osiwa «qui va permettre aux détenus d’accéder aux soins sanitaires et de jouir ainsi de leur droit à la santé». Revenant sur les difficultés rencontrées par les détenus, Talla Sylla a insisté sur «les efforts consentis par l’Etat et Osiwa pour améliorer les conditions de vie des détenus avant d’appeler au respect de la dignité et aux droits humains dans le monde carcéral.  Même en prison, signale-t–il, le détenu reste un être humain et à ce titre, a le droit de vivre, d’accéder à la santé, à l’éducation à la sécurité».

 

 

source le quotidien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…