Mamadou Ngning aux thièssois: “Notre tare a été le refus constant, d’accompagner ou d’être à côté de l’Etat…”

Message de M Mamadou Gningue lors de la nuit des icônes 2018 à Thies

« Thiès regorge de femmes, hommes  intelligents, mais aussi de jeunes dynamiques. Nous avons la chance  d’être pionnier  en politique, extrêmement  engagés,  depuis belle  lurette. » : avant propos du politique de  Mamadou ngning ( Itecom) , pour expliquer les  facteurs bloquants qui plombent la ville, depuis les premières heures de l’indépendance. Le cercle de Thiès a été longtemps  considéré  comme  le front du refus ,le bastion de la résistance, face  au pouvoir central .

Selon Mamadou Ngning,  la capitale du rail  ne mérite pas de continuer à  vivre certaines contraintes  surtout avec les   municipalités à qui, il incombe la lourde  et noble charge  de mener  à bien le développement de leur localité : « Notre tare  a été certainement  le refus constant, d’accompagner ou d’être à côté de l’Etat  et de saisir les opportunités, chaque fois que nous avons le besoin de développer notre ville » (…) A son sens, il faut beaucoup coopérer avec l’Etat,  dépositaire de la puissance publique. « Nous devons dépasser nos clivages politiques et savoir que,  quand on est élu maire, il nous faut de l’imagination, de la détermination, de la coopération et  de l’ouverture,   en gardant certes notre dignité et  de pouvoir collaborer … » Un point de vue que semble admettre bon nombre de thièssois. Ces derniers, s’estimant victimes d’ostracisme n’ont d’autres options que de revenir à de meilleurs sentiments avec l’Etat pour sortir de l’ornière… 



Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.