mardi , septembre 18 2018
Accueil / A la une / MANIF DU 21 NOVEMBRE : les jeunes apéristes de Thiès CONTRE

MANIF DU 21 NOVEMBRE : les jeunes apéristes de Thiès CONTRE

[template id=”821″]

La décision du Pds  et  ses alliés de braver l’interdiction de marcher n’est pas pour laisser sereins les jeunes apéristes du département de Thiès. Ces derniers par la voix de leur responsable Meïssa Diouf, se sont vivement élevés hier pour décrier cette velléité de bravade de libéraux et de leur responsable en chef, Me Abdoulaye Wade. Lequel est de retour dans la capitale hier. Les jeunes apéristes de Thièspromettent d’engager parallèlement le combat politique afin de faire face aux membres du Fpdr. A ce titre, Meïssa Diouf, fera savoir que ses camarades de parti et lui sont en train de faire signer une  pétition à plus d’un millier de personnes pour dire «non au meeting de l’opposition !». Laquelle pétition sera, selon lui, déposée auprès du préfet du département de Dakar dès la semaine prochaine.

 

Pour Meïssa Ndiaye,  la volonté affichée du Pds de voguer à contre courant de l’arrêté interdisant leur marche ne peut être perçue que comme de la provocation. Et que par conséquent, l’Etat doit prendre toutes ses responsabilités pour empêcher avec fermeté la tenue de cette manifestation. Et, au-delà de la fermeté à laquelle il appelle le pouvoir étatique, le responsable apériste estime que les Sénégalais ne sont pas assez dupes pour laisser «ceux qui ont bradé l’économie de ce pays utiliser leur butin pour le déstabiliser».

Peut-on empêcher les libéraux et leurs alliés d’exercer un droit qui est reconnu par la Constitution ? Meïssa Diouf est catégorique. Pour lui, autant la marche est certes un droit autant la liberté de circulation des personnes et des biens est aussi un droit. Et, estime-t-il, par rapport au contexte actuel fait d’insécurité dans la sous-région ouest africaine et le Sommet de la Francophonie qui doit se tenir à Dakar en présence d’un autre ancien Président du Sénégal, Abdou Diouf, il est même inélégant pour l’ex-Président Abdoulaye et ses alliés de vouloir organiser une manifestation en ces moments. Par conséquent, il appelle l’Etat à faire preuve de fermeté, à mettre en œuvre tous les moyens nécessaires «pour contrer cette entreprise de déstabilisation qui se prépare».

 

 

SOURCE WALF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…