dimanche , septembre 23 2018
Accueil / Dépêches / MASSALY FACE AUX ENQUETEUR

MASSALY FACE AUX ENQUETEUR

[template id=”821″]

“La personne, c’est moi, mais les paroles ne sont pas les miennes”.

S’il y a une personne qui sait gérer une situation pour se tirer d’affaire, c’est bien Mamadou Lamine Massaly. Le responsable des jeunesses “wadiste” avait déjà démontré, dans le passé, qu’il savait se déculotter lorsqu’il s’agit de sauver son derrière. Pour cette présente procédure aussi , Mamadou Lamine Massaly a encore démontré ses talents de contradicteur de soi-même.

Après sa libération provisoire à la suite à affaire l’opposant à la présidente du Conseil économique, social et environnemental (Cese), Massaly s’était attaqué au régime de Macky Sall et à l’institution que présente la Gendarmerie nationale en ces termes : “J’ai été l’objet d’une torture et j’ai été humilié par la gendarmerie. Une gendarmerie politique. Ils m’ont mis sur les carreaux en me demandant de retirer mes propos, ce que j’ai refusé de faire.”

Une déclaration perçu comme une attaque par le Général Mamadou Géye Faye, Haut Commandant de la gendarmerie et directeur de la Justice militaire. Le pandore en chef porte plainte contre le jeune libéral de Thiès. Convoqué encore par la Section de recherches, Massaly n’hésite pas à accuser  la presse et à se déculotter. Encore. Et même après avoir visionné la vidéo incriminée. “Je n’ai jamais tenu de tels propos. D’ailleurs, je l’ai même précisé dans le presse. Je n’ai jamais été torturé ni brutalisé pour me faire retirer mes propos (accusant Aminata Tall de prostituée politique : Ndlr). D’ailleurs, personne ne m’a demandé de retirer ces propos . Le fait de dormir à même les carreaux m’a atteint psychologiquement et j’ai dit que c’est une torture”, se dédit-il. Et quand il s’agit de se justifier pour l’accusation de faire passer la Gendarmerie pour une institution politique, Massaly lâche : “Comment pourrais-je tenir de tels propos à l’encontre de la Gendarmerie qui est une institution que je respecte beaucoup. Je n’ai jamais dit cela, j’ai juste dit que j’ai dormir sur les carreaux . Pour la vidéo, ce n’est pas moi. Cette personne (lui-même dans la vidéo : Ndlr) a des cheveux alors que moi, je me suis rasé. j’ajoute que la personne, c’est moi, mais les paroles ne sont pas les miennes”, tenter-t-il d’accuser la presse.

source: l’OBS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…