mardi , octobre 23 2018
Accueil / A la une / Mort de Lat Dior Diop, roi du Cayor: Le chef de village de Dexele raconte tout dans les détails….Regardez

Mort de Lat Dior Diop, roi du Cayor: Le chef de village de Dexele raconte tout dans les détails….Regardez

L’importance du témoignage de Monsieur Djiby Ba, chef du village de Dékhelé, va au delà du récit, elle est dans la source essentiellement.

En effet, l’histoire racontée dans les livres étant celle du colonisateur, dans un contexte de domination directe ou néocoloniale, ne peut aucunement faire l’éloge d’un résistant et de ce point de vue, les circonstances de la mort de Lat Dior ne peuvent être logiquement que tronquées.

Pourquoi faire confiance maintenant à  Djiby Ba ? Ne risque t-il pas à son tour de tomber dans l’embellissement de l’histoire vraie ?

Depuis son arrivée à Dékhelé, 70 ans après la mort du héros, il a patiemment enquêté, recoupé et vérifié des informations pour en arriver à ceci : « c’est Lat Dior qui a attaqué les Blancs et non le contraire ! »

En quittant son marabout Ahmadou Bamba, il se savait bien condamné mais, mettant au devant sa dignité et rassuré par le boubou offert par le Saint Homme, Lat Dior Ngoné Latir Diop est allé à la rencontre de son destin et c’est après avoir tué ou mis en fuite les soldats trouvés autour du puits que par traîtrise, l’un d’eux qui s’était caché l’a atteint.

Aussitôt le corps fut récupéré et enterré en cachette par un de ses cousins, et c’est le fils de celui qui l’a enterré, Modou Coumba Laobé, qui lui a révélé l’endroit exact, repérable par une tuile enfouie à l’endroit.

La date du 26 octobre 1886 cependant, n’est pas seulement pour les habitants et petits fils de Lat Dior celle de sa mort ; mais celle de la vie éternelle qui fait qu’aujourd’hui encore on parle de lui.

Le mausolée a donc besoin de plus d’attention, le village  de courant car même l’adduction d’eau a été financée par une bonne volonté à hauteur de 7 millions de francs.

Les autorités et touristes défilent, mais des chantiers comme le musée et la salle de conférence en construction attendent d’être soutenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.