NOUVEAU COMPACT MCC POUR LE SÉNÉGAL : 550 MILLIONS DE DOLLARS POUR L’ÉNERGIE

Le conseil d’administration du Millennium Challenge Corporation (MCC) du gouvernement américain a approuvé mercredi le nouveau Compact pour l’énergie destiné au Sénégal et d’une valeur de 550 millions de dollars, a appris l’APS de source diplomatique à Dakar. Ce financement est “destiné à accroître la fiabilité et l’accès à l’électricité, soutenir la croissance économique et réduire la pauvreté”, indique l’ambassade des Etats-Unis à Dakar, soulignant que le Sénégal “contribuera au Compact avec une enveloppe supplémentaire de 50 millions de dollars pour stimuler la croissance économique et les progrès, portant l’investissement total à 600 millions de dollars”.

De même source, il est rappelé que le MCC et le gouvernement du Sénégal “ont développé le Compact pour renforcer le secteur de l’énergie afin de répondre à la demande croissante d’électricité fiable dans l’une des économies les plus dynamiques de l’Afrique, et partenaire stratégique important des États-Unis en Afrique de l’Ouest”. Cité dans le document, le responsable par intérim du MCC, Jonathan Nash, déclare que le MCC “est fier de collaborer avec le Sénégal pour relever les plus grands défis économiques du pays”.
“Ce Compact pourrait stimuler la croissance économique et réduire la pauvreté en améliorant le secteur de l’électricité au Sénégal, en réduisant les coûts et en élargissant l’accès à l’électricité aux populations et aux entreprises”, a-t-il ajouté. Pour l’ambassadeur américain au Sénégal, Tulinabo Mushingi, “ce Compact aidera le Sénégal à développer son infrastructure électrique et à renforcer son secteur énergétique, transformant ainsi la vie de millions de personnes à travers le pays. Son impact se fera sentir pour les années à venir”.
Le communiqué annonce que dans l’attente de l’examen du Congrès américain, le Compact du MCC pour l’énergie pour le Sénégal devrait être signé “dans les prochaines semaines”.
Ce Compact comprend trois projets, à savoir la modernisation et le renforcement du réseau de transmission de la SENELEC, l’accroissement de l’accès à l’électricité dans les zones rurales et le développement des capacités. Le gouvernement du Sénégal avait mis en place une unité de gestion de projet chargée de “travailler avec le MCC à l’élaboration du Compact, l’Unité de formulation et de coordination du deuxième programme MCA-Sénégal (UFC)”, rappelle la partie américaine.
Elle relève qu’au cours du processus de développement du Compact, le MCC et l’UFC “ont identifié conjointement les principaux obstacles à la croissance économique et ont coordonné les activités du Compact les plus susceptibles de contribuer à une croissance économique durable, réduisant la pauvreté”.  Le développement du Compact a inclus un processus de consultation, impliquant la société civile, d’autres agences gouvernementales et le secteur privé, souligne-t-on.
Source : APS

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.