Plein de tas d’immondices dans la ville de Thies au lendemain de la Tabaski: L’UCG lance une opération de nettoyage

Si certains problèmes peuvent avoir une solution définitive, le traitement des ordures appelle son renouvellement perpétuel, parce que sa production l’est.

A l’occasion de certains évènements comme la Tabaski, le tonnage peut passer comme par exemple pour le marché central de Thiès  de 2 camions de 20m3 à 3 par jour.

C’est pour cela que le coordonnateur régional d’UCG (pôle de Thiès) Ibrahima Mbaye,   suivant les directives du responsable national Ousmane Ndao, est venu appuyer la mairie avec de gros moyens matériels et un renfort de 20 techniciens de surface.

Selon le représentant de la mairie comme pour le délégué général du marché central Thierno Sy, les problèmes ne sont pas seulement  dans l’amoncellement des sachets en plastique et autres déchets spécifiques aux foirails ou à la gare routière,  mais dans les comportements des gens. Doit on se dire « mbed mi mbedum buur la » (littéralement : la rue appartient à tous) pour faire ce qu’on veut ?

Les Autorités aussi,  ne devraient elles pas faire des décharges conventionnelles non provisoires comme celle autorisée sur la route de Sindia ?

En attendant, ce partenariat entre la mairie et UCG est un bel exemple à suivre  et pourrait être plus efficient avec de nouvelles  stratégies bien pensées

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.