mercredi , septembre 19 2018
Accueil / Dépêches / POLEMIQUE AUTOUR DE LA MORT DE DAME KA APRES SON INTERPELLATION: La cité ouvrière de Thiès en sit-in pour soutenir la police.

POLEMIQUE AUTOUR DE LA MORT DE DAME KA APRES SON INTERPELLATION: La cité ouvrière de Thiès en sit-in pour soutenir la police.

[template id=”821″]

La cité ouvrière de Thiès en sit-in pour soutenir la police.

Hier, les habitants de la cité ouvrières ou les bandits avaient opéré avant d’être arrêtés ont observé un sit-in pour soutenir la police.

Interpellé chez lui suite à l’arrestation de deux membres de la bande armée dont il était l’intendant, Amadou Dame Ka est décédé lors de sa garde à vue au Commissariat Central de Thiès. Même si l’autopsie parle de cardiopathie, les parents de la victime ont pointé un doigt accusateur sur la police qu’ils jugent responsable de sa mort. Et c’est ainsi qu’ils ont refusé de récupérer la dépouille aux fins d’inhumation, réclamant  une contre autopsie.

Cependant, les populations de la cité ouvrière de Thiès où la bande avait opéré cette fameuse nuit, avant d’être démantelée par les limiers, ont tenu hier un sit-in de soutien à la police. Pour Arona Diop président de la coopérative de la cité ouvrière, les populations sont derrière la police et c’est dangereux de vouloir remettre en cause les efforts qu’elle a fournis pour mettre la main sur une bande qui semait la terreur dans la cité. Amadou Ngom, le propriétaire de la maison qui avait été attaqué, déclare pour sa part que c’est grâce à la police qu’il a été tiré des griffes  des bandits. Selon lui, ils étaient en grand nombres et ont mis 30 minutes à défoncer la porte de la bergerie sans y parvenir. Il raconte que les voleurs ironisaient même en disant aux membres de la famille : “Criez comme vous pouvez, cela ne nous empêchera pas de faire ce que nous avons à faire”. Son fils a pu trouver le numéro vert de la police et c’est cet appel qui a sauvé toute une famille, car les éléments du commissariat central ont débarqué quelques instant après, obligeant les habitants à prendre la poudre d’escampette. Ndeye Khoudia Ndiaye, une autre victime, affirme que les voleurs ont emporté chez elle des moutons, des chèvres et un taureau.

source : l’AS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…