mardi , septembre 18 2018
Accueil / A la une / Portrait: Khady Cisse Fitoussi, présidente fondatrice de Réseau+, cette femme venue appuyer et soutenir les femmes de Thies

Portrait: Khady Cisse Fitoussi, présidente fondatrice de Réseau+, cette femme venue appuyer et soutenir les femmes de Thies

Manager d’Activités de Conseil en Création et Reprise d’Entreprises
• Formation conseil dans tous types d’entreprises et dans le secteur public et parapublic sur des thèmes relatifs au développement à l’entrepreneuriat, à la création et reprise d’entreprise en France
Russe, Anglais
• Mariée et maman de 3 enfants.
Khady Cisse Fitoussi intervient depuis plus de dix ans dans le domaine « Entrepreneuriat et Développement local ». Engagée dans des associations visant la promotion du développement local et celle des femmes, elle participe à la création, l’animation, la gestion et la direction d’entités couvrant des territoires de tailles différentes, où se posent des problématiques diverses, mais aussi à celles de structures nationales, européennes, eurafricaines.
Fervente militante de la vie associative, Elle est très tôt impliquée dans la mouvance et a toujours pensé et le dit souvent, que c’est dans des groupes et par l’éducation qu’on peut faire passer ses idées et aider les autres car, « ce qui fait progresser l’individu, ce qui lui permet de s’améliorer, c’est le contact sous des formes diverses avec d’autres humains ».
Après ses études de droit à Moscou et son diplôme des hautes études des pratiques sociales à la Sorbonne III, elle a été chef de Projets chargée du Développement International du Laboratoire du Futur (association spécialisée dans la promotion du développement durable en partenariat avec le secteur privé) pendant 3 ans. Elle y a lancé et évalué de nombreux projets d’économie sociale et solidaire pour le compte des OSI, des grandes entreprises et des collectivités locales. Elle y a créé et animé un réseau de 200 membres en Europe et Afrique.

Puis au sein d’un important cabinet de conseil et formation en ressources humaines, créativité et innovation, elle a accompagné pendant 2 ans des équipes, des personnes sur la voie du changement (nouvel environnement, nouvelles organisations, nouveaux services, nouveaux marchés…) et a ouvert une filiale Ephata Afrique (SARL de droit sénégalais) dont le siége est à Dakar.

Elle a aussi développé notamment une expertise significative sur les questions de micro finance et de l’entrepreneuriat féminin au Sénégal et en France.
Avec ses années d’expériences à l’international (en Amérique latine, en Europe, au Canada et en Afrique) pour le compte des OSI, des grandes entreprises et des collectivités locales, Khady Fitoussi compte les partager autrement avec d’autres communautés. Consciente que tant qu’on ne met pas en commun nos expertises et nos forces, on ne peut pratiquement rien réaliser et on tombe rapidement dans la catégorie des individualistes.
Aujourd’hui, elle met son savoir – faire en qualité de Manager d’Activités de Conseil en Création et Reprise d’Entreprises au service des créateurs, porteurs de projet et entrepreneurs et travaille entre autre structures d’accompagnement, avec le Conseil Général 92 sur une action d’accompagnant à la création d’activité pour les bénéficiaires du Revenu de Solidarité Active (rsa) domiciliés dans le département des hauts de seine résidant sur les communes d’Asnières, Bois-Colombes, Clichy, Colombes, Courbevoie, Gennevilliers, La Garenne-Colombes, Levallois-Perret, Nanterre, Neuilly-sur-Seine, Puteaux, Rueil-Malmaison, Suresnes, Villeneuve-la-Garenne.

• AUTRES
• Fondée de Pouvoir des Agences d’Assurance Allianz Fitoussi
➢ intervient régulièrement sur les thèmes suivants :
Sensibilisation à la culture d’entreprendre dans les collèges et lycées avec 100000 entrepreneurs; entrepreneuriat féminin en Afrique développement local durable, Économie informelle en Afrique, Évolution et changement des conditions des femmes dans le monde, Résautage et mode d’emploi.
➢ activités associatives :
Membre de l’association Développeurs Sans Frontières,
Membre du Conseil d’administration d’ASTER (Actrices Sociales des Territoires Européens Ruraux, Saint Quentin, France
Présidente Dirigeantes Sans Frontières France. née de la volonté de l’Association Française DIRIGEANTES, qui depuis quinze années d’existence, porte à son actif une expérience du développement et de construction de réseaux d’influence pour promouvoir l’entrepreneuriat au féminin, tant au niveau national qu’au niveau international. Aujourd’hui, le réseau Dirigeantes représente plus de 5000 membres dont 1000 membres actifs, un « noyau dur » de femmes et d’hommes ayant la volonté de développer entre elles et autour d’elles des synergies qui accroissent l’efficacité de leurs actions et permettre aux femmes de progresser dans l’économie
Son action vise à renforcer les capacités, compétences, possibilités, moyens financiers des femmes dans le monde. En permettant à des équipes de femmes expertes dans les domaines de l’économie, du business et du management de donner du temps, du savoir et du savoir faire à des projets de femmes d’autres horizons.

Elle est également présidente fondatrice de Réseau+ à Thiès, Sénégal, une fédération de 100 structures associatives, lucratives et professionnelles, groupements féminins, groupements d’intérêts économiques et individuel ; un carrefour d’initiatives socio–économiques, un réseau de coopération pour entreprendre et entreprendre autrement; un réseau au service de l’homme. Une mise en commun des ressources et des compétences.

Réseau plus veut donner ; l’envie d’entreprendre de 7 à 77 ans et développer l’esprit d’entreprendre et la création et reprises d’entreprises dans les quartiers.
Réseau+ veut impulser la création et le développement d’activités économiques et d’entreprises durables pour constituer un secteur économique à part entière, créateur de richesses, d’emplois et de lien social pour que chacun puisse vivre dignement de son travail et satisfaire ses besoins essentiels. C’est une voie d’espoir et de combat combinant esprit d’entreprise et volonté de changer les choses et faire autrement, réussite individuelle et intérêt collectif.

Ses ambitions pour Thiès :

• Appuyer celles et ceux qui créent les emplois et la richesse de demain
• Valoriser et soutenir l’entrepreneuriat féminin par l’exemple et la mobilisation positive
• Faire de Thiès la région la plus entrepreneuriale du Sénégal. Ambitieux, oui !
Mais il est clair que la promotion de l’entrepreneuriat constitue un enjeu majeur pour les générations à venir et pour le Sénégal. Le développement endogène par la culture entrepreneuriale permet d’investir sur la première ressource de nos territoires, celle qui représente le plus de potentiel : ses hommes et ses femmes.
Nous devons innover et poser des actes pour faire du Sénégal et de ses régions un pays et des régions avant-gardistes sur la promotion de la culture entrepreneuriale
L’avenir du Sénégal sera entreprenant ou ne sera pas ; car dans une économie mondialisée où la concurrence par le prix n’est plus un sujet d’avenir, la valeur ajoutée devient notre seul moyen d’action pour assurer notre prospérité. La valeur ajoutée ne pourra provenir que de l’esprit d’initiative, de réseau et d’inventivité de nos habitants, donc de leur envie d’entreprendre.
Nous devons plus que jamais se réinventer, accélérer notre évolution, mieux pensé demain. Chercher ailleurs et autrement les solutions créatrices d’emplois
Les expériences internationales montrent par ailleurs que nous ne serons pas les seuls à considérer l’entrepreneuriat comme une réponse sociétale viable vis-à-vis de nos enjeux économiques.
Je défends avec panache et courage d’aller plus loin et d’oser. « Allier vision et audace »
Nos marchés peinent à rebondir, l’emploi fait défaut, il faut des idées nouvelles, revoir les alliances possibles, prendre de la hauteur, dessiner un sens commun, ouvrir tous les champs possibles.
Aujourd’hui, on a l’impression que beaucoup attendent les jours meilleurs ou de nouvelles configurations politiques ; l’économie n’a pas le temps d’attendre. On a besoin de bousculer les états d’esprits, de faire regermer une prise de conscience plus forte, d’être plus solidaires.
Et pour surmonter les défis de la crise, le développement de l’entrepreneuriat et de l’activité économique dans les territoires constitue un élément-clé de notre redressement.
• Thiès a besoin de structures dédiées à l’accompagnement à la création d’entreprises ; d’incubateurs qui viendront enrichir ou compléter l’existant.
• Je tiens à travers « Réseau plus » et d’autres actes qui suivront, popularisé l’entrepreneuriat dans les quartiers de Thiès, afin de développer l’entrepreneuriat de proximité pour l’émergence d’entrepreneurs d’avenir avec tous les acteurs locaux (les communes, la région, chambre de commerce, chambre des métiers et de l’artisanat ; les entreprises, les fondations qui apporteront un appui sous des formes diverses.
« Entreprendre, c’est avoir du courage, c’est une volonté d’initiative, c’est la prise de risque, c’est la création d’emploi, le développement de l’économie et le recul du chômage.

LES MEILLEURES IDEES ARRIVENT L’ORSQUE L’ON OSE

5 commentaires

  1. Dabarokidabafall@gmail.com

    Je te  cherche depuis belle lurette ta grande soeur daba soeur de adame fall

  2. veritablement ravi de voir ma soeur oeuvrer pour le developpement de la femme senegalaise.courage ma chere tout ira bien.ton frere idy depuis new york

  3. felicitations fitoussi c est quoi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…