Pose 1ère pierre d’un  institut islamique avec internat à Cité pilot

Pour parler de la pose de la 1ère pierre d’un  institut islamique avec internat ce 23 septembre 2018 à Cité pilot, en termes à la mode et pour mieux se faire comprendre, il faudrait tout simplement dire qu’il s’agit d’un évènement en 3 « D » (3 dimensions).

La première en effet, est la perpétuation de la relation ancestrale entre les familles de Cheikh Alboury Diagne et de Serigne Abass Sall de Louga.

C’est l’homonyme de ce dernier qui est d’ailleurs venu  présider la cérémonie en compagnie d’une forte délégation dont Abdou Aziz Bâ de la ville du nord.

Initialement unies dans la foi, les relations  sont devenues  parentales et tous les discours sont allés dans ce sens.

La deuxième dimension est sociopolitique, car c’est la première Dame Marième Faye Sall qui a offert les cinq millions qui ont permis d’acheter le terrain. Ce geste a été unanimement salué, par les religieux, les politiques et les gens ordinaires, car c’est là preuve qu’elle est sensible aux besoins des populations les plus démunies et en particulier le sort des enfants talibés.

La dernière dimension, corrélative à la deuxième, pourrait être qualifiée de sociale et médiatique à la fois.

En effet, c’est par le biais de Thiès Info que la première Dame a été informée de la situation et, à partir de la Côte d’Ivoire où elle se trouvait, a donné des instructions et pris des contacts.

Mais, c’est l’association Thiès Solidarité de Khadim Samb qui a posé le problème.

Ceux qui avaient salué la visibilité de Thiès Info à l’occasion de son 10ème anniversaire avaient donc bien raison. Merci à tous.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.