mardi , août 21 2018
Accueil / A la une / POSE DE LA PREMIÈRE PIERRE DE L’AUTOROUTE THIÈS-TOUBA,

POSE DE LA PREMIÈRE PIERRE DE L’AUTOROUTE THIÈS-TOUBA,

[template id=”821″]

Pourquoi le Khalife a renvoyé Macky Sall au 10 janvier.

L’année 2014 ne comptera pas dans ses réalisations les travaux de l’autoroute Thiès-Touba, initialement calés par le président de la République pour le 27 décembre. Touba en a décidé autrement, pour des raisons précises.

Le président  de la République l’avait annoncé en grande pompe à l’occasion d’une audience avec le Khalife général des mourides à Touba le 4 décembre dernier. Son ministre de l’Intérieur, Abdoulaye Daouda Diallo, l’avait confirmé du haut de la tribune officielle du grand ” Magal” de Touba, le 12 décembre dernier, en présence de plusieurs dignitaires mourides : le lancement des travaux de l’autoroute Thiès-Touba était jusque-là prévu le 27 décembre prochain. Hier, a travers un communiqué dont l’Observateur détient une copie, et signé Serigne Bassirou Mbacké bdou  khadre, porte-parole de Serigne Sidy Mokhtar Mbacké, il est mentionné que c’est finalement la date du 10 janvier qui est retenue pour la pose de la premier pierre de l’infrastructure.

Seulement, si  le communiqué n’évoque aucun fait majeur expliquant le rapport de cette date annoncée par Macky Sall, l’argument comme justification laisse les observateurs sur leur faim. Il s’agit notamment, la proximité de l’événement                avec le “Gamou ” . Mais des investigations menées par l’Observateur révèlent que ce report n’est pas fortuit. Selon des proches du Khalife, l’establishment mouride ne cautionne pas cette méthode de faire de Macky Sall, consistant à choisir d’abord la date qui lui convient et embarqué le chef de la communauté dans son choix. L’on rappelle la tradition mouride, qui veut que le disciple, qui qu’il soit, demande le “digueul” (consigne) au Khalife avant de prendre une décision. La prérogative et le privilège de prendre les décisions ne sont dévolus qu’au marabout.

Pourtant, dans l’entourage du Khalife, l’on confie que si Serigne Cheikh Sidy Makhtar avait suivi Macky Sall dans ses intentions, ce serait une manière de remettre en question l’ordre préétabli dans la confrérie mouride. L’autre raison soulevée et pas des moindres pour renvoyer la date au 10 est à chercher dans l’inadéquation de ce jour avec le calendrier de Touba. En d’autres termes, après  une large concertation avec de hautes personnalités mourides, le choix de la date du 27 décembre par le président de la République pour démarrer les travaux de l’autoroute Thiès-Touba cache bien des secrets Mystique ?

En tout cas, Touba a usé de ses prérogatives pour fixer, en toute responsabilité, la date qui lui convient. Cela, malgré les maintes tentatives du Palais de maintenir la date du 27 décembre. Toutefois, le jour du démarrage des travaux sera un samedi, même si d’ordinaire dans la tradition mouride, les mercredis ou dimanche sont généralement choisis pour entamer des travaux d’envergure.

source : l’OBS

A PROPOS DE Yacine

Voir aussi

Pénurie de pomme de Terre: A Thies Les commerçants alertent et indexent le ministre du commerce Alioune Sarr

Partagez sur Whatshapp En cette veille de Tabaski où les besoins sont multipliés par 1000, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…