POUT- QUATRE MOIS APRES LA MORT D’UNE FILLETTE DE 13 ANS.

[template id=”821″]

La famille parle d’homicide et réclame la tête des auteurs de ce crime.

Au domicile des Sow au quartier Seydou dans la commune de Pout, la consternation est toujours de mise. Ce, trois mois après le décès brutal de la fillette, Khady Sow, âgée de 3 ans. Son corps sans vie avait été découvert le 16 févier dernier au Fond de la conduite d’une fosse septique contiguë à une maison voisine.

Une perte que le sieur Mamadou Sow, père de la victime, a encore du mal à concevoir. Un téléphone portable à la main, il fait défiler des images de sa défunte fille contenues dans le répertoire photos de son appareil. Même s’il croit que la mort de sa fille est le fruit de la volonté devine, il n’en demeure pas moins persuadé que le décès fait suite à un homicide. “Ma fille a été tuée dans la maison où elle a été retrouvée. Le jour de son décès, elle est venue me demander de lui donner de l’argent. Elle est ensuite sortie pour aller jouer dehors. C’est la dernier fois que je l’ai vu vivante. Le soir, c’est vers 19 h que sa mère m’a signalé sa disparation. Nous avons cherché partout. C’est le lendemain que nos voisins ont découvert son corps vie vers 13 heures dans la fosse septique. Mieux, à l’aide de zincs et de briques, son bourreau a soigneusement refermé ladite fosse. C’est vers 17 heures le lendemain que mes voisins m’ont annoncé la mauvaise nouvelle”, a confié le père de la victime. Il s’est interrogé sur l’auteur de ce crime, que l’enquête ouvert depuis , peine à élucider.

source : l’OBS

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.