PROCÈS DE HABRE : Tivaouane exprime son “AMERTUME et sa PEINE”

La famille Sy, particulièrement celle de Serigne Mansour Sy “Borom Daradji”, n’est pas contente de la traduction de l’ancien président tchadien, Hissène Habré, devant la Chambre africaine extraordinaire d’assises.

“Tout d’abord, par ma voix, les membres de la famille Sy expriment leur amertume en même temps qu’ils témoignent leur solidarité au Président Hissène Habré dans cette épreuve difficile qu’il traverse. Aujourd’hui, nous sommes peinés, comme toutes les familles religieuses, de le voir privé de liberté. Comme tout bon musulman, l’Islam nous recommande d’accueillir l’exilé ou le réfugié, de le protéger, de le mettre à l’abri, de lui donner à manger et à boire. De même, l’Islam recommande qu’on octroie une partie de la zakat à un réfugié, s’il en a besoin. Fort de ces principes et recommandations de l’Islam, nous sommes plus que déterminés à prier et à soutenir Habré”, déclare Serigne Habib Sy, fils de feu Serigne Mansour Sy “Borom Daradji”, lors de la journée de prière dédiée au défunt khalife général des tidianes qui s’est tenue samedi dernier. Des propos rapportés par “Grand Place”.

“Au-delà des bonnes relations que Hissène Habré entretenait avec toutes les familles religieuses du Sénégal, mon père, Serigne Mansour Sy, de son vivant, le considérait comme son fils adoptif, plus qu’un talibé tidiane. Depuis le début de cette affaire, depuis les première convocations, Serigne Mansour Sy “Borom Daradji” et l’ensemble de la famille ont été toujours aux côtés de Habré. Tivaouane priait pour lui, mais encore le soutenait et continue de le soutenir dans cette épreuve difficile. Les voeux et prières de Serigne Mansour Sy vont toujours accompagner Hissène Habré. Nous sommes convaincus que c’est une épreuve passagère”, ajoute Serigne Habib Sy.

Source : seneweb

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.