mardi , octobre 16 2018
Accueil / A la une / PROMENADE DES THIESSOIS : la Senelec plonge une partie dans le noir menace des locataires de paiements d’arriérés frauduleux…

PROMENADE DES THIESSOIS : la Senelec plonge une partie dans le noir menace des locataires de paiements d’arriérés frauduleux…

[template id=”821″]

En 2004, des locataires utilisaient sans compteur, l’éléctricité de la société de distribution. Depuis cinq mois, les fraudeurs circonstanciels font face une dure sommation entre demande de pose de compteur ou paiement de moins –perçu de la boîte pouvant atteindre pour certains, plus d’un million de nos francs…

 

Une partie des magasins des locataires de la promenade des thiessoise, face à la Senelec sont, soit connectés par des collègues déjà abonnés pour avoir du jus, soit invités à chercher dare-dare, un compteur pour la fourniture en électricité. Cependant, pour la zone couvrant le côté – sud de la place abritant le siège du mouvement Y ‘ en a marre est totalement dans le noir, desservi en électricité. En cas d’organisation de cérémonie, les promoteurs sont obligés de faire une demande de fourniture d’électricité.

Pour Saliou Ndiaye le coordonnateur du mouvement de Y’en marre, l’observatoire pour la démocratie et la bonne gouvernance de l’antenne régionale de Thiès, « Nous sommes là depuis le mois d’août 2014 mais depuis 5 mois, nous vivons une coupure de la zone. La sénélec avait laissé entendre que désormais, tout ceux qui désiraient avoir du courant devait aller s’abonner, chercher un compteur » . Cependant, il s’empresse d’ajouter « qu’il ne dispose d’explication ni détenir aucune information crédible sur la situation du courant à ce jour »
Selon des locataires ayant pignon face à la Senelec sont tout heureux d’avoir signé un contrat de location avec la nouvelle équipe municipale. Pour eux, il n’ya aucun doute et soutiennent que la fourniture du courant a été établie sans pose de compteur de la société de distribution, au moment des fameux préparatifs de la fête de l’indépendance de 2004 par la société Jean Lefevre Sénégal de Barra Tall.
Autrement dit, « l’’exploitation du courant était jusqu’ alors  frauduleuse » comme le souligne un responsable de la direction. L’un des locataires sous la menace de remboursement de cette fraude s’inquiète même s’il n’ya pas de poursuite ; il précise : « Les remboursements ne sont pas encore effectifs personnellement, je dois payer plus d’un millions de nos francs à titre « d’arriérés de paiement ».
Voilà donc cette petite nébuleuse au lourd parfum de fraude qui entourait la non –fourniture d’électricité de l’esplanade des thiessois et pour la quelle des responsables et autres techniciens municipaux ont préféré être muets comme des carpes. Bizarre !

Saliou NDAW

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…