jeudi , septembre 20 2018
Accueil / Internationale / Quand les BRICS perdent leur «S»…

Quand les BRICS perdent leur «S»…

[template id=”821″]

Après avoir longtemps parlé des BRICS comme des champions de la croissance économique mondiale, devrons-nous maintenant sacrifier une lettre et revenir aux BRIC, l’acronyme original ?

Grandes puissances émergentes, les BRIC (Brésil, Russie, Inde et Chine) avaient, en 2011, fait de la place à l’Afrique du Sud (S, comme dans South Africa) au sein de leur regroupement sélect qui se réunit chaque année à l’occasion d’un sommet. Le pays de Mandela était à l’époque le leader économique de l’Afrique, un État dont la croissance allait bon train et le seul pays véritablement industrialisé du continent noir. Mais la nation arc-en-ciel a-t-elle été intégrée trop rapidement dans ce club si restreint ? La question se posait à l’époque et elle se pose aujourd’hui plus que jamais…

Il y a quelques années, tous les experts s’entendaient déjà pour dire que l’Afrique du Sud ne présentait pas les caractéristiques nécessaires pour prétendre voguer dans les mêmes eaux que ses quatre acolytes. Une population d’à peine 50 millions d’habitants, une croissance soutenue mais qui ne dépassait pas les 4% et un PIB (380 milliards $) 16 fois plus petit que celui de la Chine; voilà peu pour convaincre !

Il est ici utile de rappeler que d’autres postulants se sont vu refuser l’accès à ce regroupement malgré une influence et puissance économique bien plus manifestes que ce que présente Johannesburg. Le Mexique (PIB qui frôle les 1200 milliards $, 13e puissance économique mondiale), la Corée du Sud (PIB qui dépasse les 1000 milliards $) ou la Turquie (PIB d’environ 800 milliards $) se sont tous butés à une porte close.

Pourquoi donc admettre la modeste Afrique du Sud ? Selon Catherine Grant de l’Institut sud-africain pour les affaires internationales (SAIIA), les motivations derrière ce choix sont bien plus politiques qu’économiques. «Pour être crédible et représenter le Sud sur la scène mondiale, les BRICS avaient besoin d’un membre africain, et le choix de l’Afrique du Sud est très judicieux, explique-t-elle dans l’article consacré aux BRICS sur le site Wikipédia. […] Les BRICS ne sont pas une union économique. Avant, la taille de l’économie comptait, mais maintenant c’est un regroupement politique.»

Le même article nous apprend que l’Afrique du Sud arrive en très modeste 29e place en termes d’économie à l’échelle planétaire, derrière des pays comme l’Autriche, l’Iran ou l’Argentine. Et ce n’est pas peu dire quand on regarde les rangs occupés par ses «partenaires» émergents (Chine 2e, Brésil 7e, Russie 8e et Inde 10e).Â

La vocation de l’Afrique du Sud était donc autre selon plusieurs experts, davantage une ouverture sur le continent africain présenté comme le prochain grand marché frontière de la planète. Une porte ou plutôt un pont vers ce futur Eldorado commercial, vers ce dernier grand territoire encore inexploité (même si ce n’est plus vraiment le cas !).

Mais depuis, l’étoile sud-africaine a pâli. Le Nigeria et ses 180 millions d’habitants lui ont ravi son statut de première économie africaine, sa croissance a chuté (1,5% en 2014, bien loin des 2,7% prévus), de violents mouvements sociaux secouent constamment le pays et son déficit énergétique est tel qu’il constitue la principale menace pesant sur sa croissance. Dans un article sur la croissance sud-africaine, l’Agence Ecofin montre le fossé qui sépare la nation de Mandela d’une réelle prospérité économique.

«L’Afrique du Sud aurait besoin, selon la plupart des économistes, d’une croissance pérenne de 6 à 7% pendant plusieurs années pour donner du travail à ses millions de chômeurs qui représentent officiellement plus de 24% de la population active.»Â Beaucoup de travail à faire, beaucoup de chemin à parcourir. Une tâche que beaucoup qualifieraient même d’impossible. Je vous pose donc la question chers lecteurs  : les BRICS ont-ils perdu leur «S» ?

 

Source : Afrique Expansion

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…