Réactions des Thiessois après l’incendie qui a ravagé une partie du marché central

Au milieu des  toitures, détritus, gravats calcinés de tous ordres, des commerçants en état de choc, hagards ,statiques  ont les yeux rivés sur ce qui reste de leur avoir  accumulé au prix de multiples  sacrifices et d’années d’efforts. Au nom de ses pairs, un commerçant  noirci par la corvée du désencombrement et visiblement préoccupé par la situation explose : «  le feu s’est déclaré vers les coups de six heures du matin. Nos pertes sont considérables  car les flammes n’ont rien, épargné : boutiques, magasins, stands, boucheries, poissonneries,  légumes et diverses marchandises sont partis en fumée. » Au milieu des  toitures, détritus, gravats calcinés de tous ordres, des commerçants en état de choc, hagards, les yeux rivés  sur ce qui reste de leur avoir  accumulé après tant d’années d’efforts, aujourd’hui annihilés. Non loin de là, des badauds âpres au gain, une tige de fer à la main, fouillent, criblent ce périmètre de désolation en cherchant par ci par là, d’éventuelles  pièces de monnaies ou d’ objets échappés miraculeusement du sinistre. 

A vrai dire, le marché Sahm ou dit des poissons, a toujours été un problème pour commerçants et riverains. Et notre interlocuteur de poursuivre : «  cet incendie doit nous servir  une leçon. Nous sommes fatigués des courses- poursuites avec les employés de la mairie. Que la municipalité nous cherche un site pour le poisson et les légumes. Les commerçants se disent fatigués des promesses non tenues des autorités municipales 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.