dimanche , octobre 21 2018
Accueil / A la une / Réactions sur les «Mémoires» d’Abdou Diouf : Serigne Mansour Sy Djamil traite les journalistes «d’incultes» et se fond en excuses

Réactions sur les «Mémoires» d’Abdou Diouf : Serigne Mansour Sy Djamil traite les journalistes «d’incultes» et se fond en excuses

[template id=”821″]

Serigne Mansour Sy Djamil, soldat du feu. Pour défendre l’ancien Président Abdou Diouf, le marabout-politicien n’a pas hésité à s’attaquer aux journalistes qu’il a qualifiés «d’incultes». Leur tort : la publication des bonnes feuilles des «Mémoires» de Diouf. «Je suis profondément choqué par la violence des réactions autour du livre d’Abdou Diouf. On ne peut pas, à partir des bonnes feuilles des journalistes incultes, publiées dans les journaux, réagir», a lancé Serigne Mansour Sy Djamil au cours d’une conférence autour du thème : «Lectures croisées de deux mémoires : Abdou Diouf et Ousmane Camara», hier. «Lorsque j’ai lu ces feuilles-là, je me suis dis qu’ils (journalistes : Ndlr) auraient dû attendre de lire le livre. C’est une simple question de probité intellectuelle. Je ne sais même pas comment ces journalistes ont pu avoir ces bonnes feuilles-là alors que les libraires n’ont pas encore le livre», s’interroge-t-il. A peine a-t-il terminé qu’un doyen de la presse lui a remonté les bretelles. Birakane Sène, de son nom, s’est levé pour s’offusquer, au nom de la corporation, des propos tenus par le marabout. Non sans lui demander de ne pas se limiter à retirer ses propos, mais de présenter ses plates excuses. Une demande à laquelle Serigne Mansour Sy a accédé. «Je m’excuse pour avoir utilisé le mot «inculte», et je le retire. Je m’en suis excusé pour des raisons éthiques parce que je ne peux pas inviter des gens pour ensuite créer une tension. Mais c’est vrai, il y a des journalistes incultes. Ce ne sont pas tous les journalistes qui sont incultes. Tout comme il y a des marabouts incultes, des médecins incultes, des professeurs d’université incultes. Tous les journalistes ne sont pas parés de toutes les vertus», a fulminé le député. Son respect pour le journalisme «de manière générale» semble tourné vers l’Europe. «J’ai un très grand respect pour le journalisme d’une manière générale. Parce qu’il y a de très grands noms tels que les Karl Marx, Voltaire, Hugo…», a indiqué Serigne Mansour Sy Djamil.

 

 

source l’obs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…