février 22, 2017

Contact: 775312579 Email: redaction@thiesinfo.com
BBY THIES

(Vidéo) Saccage de la mairie de Keur Moussa: 4 jeunes manifestants arrêtés par la gendarmerie

(Vidéo) Saccage de la mairie de Keur Moussa: 4 jeunes manifestants arrêtés par la gendarmerie
BBY THIES

La commune de Keur Moussa a vécu ce mardi 10 janvier 2017 une matinée très mouvementée. Les locaux de la mairie ont subi la furie de manifestants et se trouvent actuellement dans un état pitoyable. Les chaises, les lampes et les ventilateurs de la salle des délibérations du Conseil ont tous été saccagés. Le disjoncteur a été endommagé. L’Etat-civil, le secrétariat et la salle qui a été équipée pour les besoins des cartes d’identité biométriques n’a pas échappé au vent destructeur soufflé par une foule de manifestants. En attendant de faire le point de manière plus exhaustive, les dégâts matériels sont visiblement très importants.


Le maire Momar CISS, qui était dans son bureau avec les propriétaires des champs pour des négociations sur le problème foncier qui oppose ses derniers à l’exploitant agricole Filfili, a échappé de justesse à cette foule déchaînée. Il n’a dû son salut qu’à l’intervention de la gendarmerie qui a déployé les gros moyens sur les lieux avec ses éléments de la section anti émeute. Les hommes en bleu ont d’ailleurs installé leur quartier général devant la mairie pour assurer la sécurité des autorités locales ainsi que celle du personnel. Ils ont pu mettre la main sur 4 jeunes manifestants qui sont présentement hors d’état de nuire.
Mais qu’est-ce qui s’est réellement passé ? Comment tout cela est arrivé ? Le secrétaire municipal de Keur Moussa donne sa version des faits : « C’est vers les coups de 9 Heures que la foule est venue dans la mairie armée de gourdins, de coupecoupes et de barres de fer. Ils sont venus avec force et la fougue de la jeunesse pour paralyser les services de la mairie au moment où le maire était en audience avec les délégués de quartier et des cultivateurs pour trouver une solution sur les terres occupées par ces derniers et qui appartiennent au Ranch Filfili. Les gens qui ont mis à sac la mairie n’ont rien avoir avec le foncier. C’est des politiciens tapis dans l’ombre qui sont les principaux instigateurs de ces actes de vandales. Comment on peut saccager une telle institution qui n’a rien avoir avec le titre foncier de Filfili. La gendarmerie est ici présente. Une enquête sera ouverte ».

Les manifestants ont totalement mis à genoux le travail de la mairie. Le Haut conseiller maire de la commune de Keur Moussa est en pourparlers avec les autorités administratives et coutumières pour résoudre le problème qui dure depuis plus de 20 ans.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.