jeudi , octobre 18 2018
Accueil / A la une / Saly Niakh-Niakhal – Le Nigérian Élisa O. Louzula tombe avec un stock de cocaïne et deux prostituées qu’il employait

Saly Niakh-Niakhal – Le Nigérian Élisa O. Louzula tombe avec un stock de cocaïne et deux prostituées qu’il employait

[template id=”821″]

Établi au quartier Saly Niakh-Niakhal, le ressortissant nigérian Élisa Osas Louzula séjourne depuis hier à la prison centrale de Thiès. Arrêté à son domicile par les limiers de Mbour en possession d’un stock de cocaïne, il a été déféré avec deux compatriotes qu’il employait comme prostituées.

La station balnéaire de Saly s’est à nouveau illustrée dans des faits de trafic de drogue dure et de proxénétisme. Une affaire qui incrimine une filière tenue par un ressortissant nigérian dénommé Élisa Osas Louzula. L’homme établi au Sénégal depuis quelques années avait posé ses baluchons à Saly Niakh-Niakhal, où il exerce la profession de coiffeur. Un métier qu’il utilisait come écran pour dissimuler sa où ses activités de prédilection. à Savoir le trafic de drogue dure et le proxénétisme. Un business florissant qui a fini par attirer l’attention des hommes de l’ombre du commissaire urbain de Mbour.

Exploitant les informations relatives à cette affaire, le commissaire Lèye a mis en branle un dispositif aux fins de recouper l’information. Au bout de quelques jours de planque et recoupements, les éléments du dispositif ont pu se rendre compte de l’effectivité de ce business. Ayant réuni suffisamment d’indices probants de nature à motiver une intervention de la police, le commissaire Lèye et ses hommes sont passés nuitamment à l’action, dans la nuit du 26 au 27 novembre dernier. Sans crier gare, ils s’invitent inopinément au domicile du Nigérian Élisa Osas Louzula, 37 ans, sis à Saly Carrefour. Élisa O. Luzula est surpris dans une pièce. Dès qu’il a aperçu les limiers, il s’est arraché et a accouru en direction d’une pièce adjacente. Il est de suite poursuivi par les limiers. Après l’avoir rattrapé et maîtrisé, les policiers ont procédé à la perquisition de cette pièce. Là, coup de théâtre, un restant de stock composé de 10 boulettes de cocaïne est découvert dans un coin. Poursuivant leur perquisition, les policiers ont surpris dans une autre pièce deux Nigérianes qui entendus ont confirmé être des prostituées. Il s’agit de Rita Bade et Régine Sibu. Avant de vider les lieux, les policiers ont découvert dans la chambre d’Eliza, un registre renfermant des noms de Nigérianes, dont les deux interpellées qui y émergent… un document qui conforte les pratiques de proxénétisme pratiquées par le maître des lieux.

Conduits au poste de police, les deux Nigérianes qui n’étaient par détentrice d’un fichier sanitaire ont été placées en garde à vue pour défaut de carnet sanitaire. Quant à Élisa O. Luzula il n’a pas daigné nier l’évidence. Il a également été placé en garde à vue pour détention et trafic de cocaïne et proxénétisme. La cocaïne saisie a été placée sous scellés. Déférés vendredi dernier, ils ont bénéficié d’un retour de parquet. C’est finalement hier qu’Élisa et Cie ont été débarqués au parquet de Thiès d’où ils ont rejoint la prison centrale de la capitale du Rail.

 

 

source l’obs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…