mardi , octobre 16 2018
Accueil / Mbour / Saly-Portudal (Mbour)- Les inspecteurs et contrôleurs du travail sont “des soldats de la paix sociale” (syndicaliste)

Saly-Portudal (Mbour)- Les inspecteurs et contrôleurs du travail sont “des soldats de la paix sociale” (syndicaliste)

[template id=”821″]

Les inspecteurs et contrôleurs du travail sont ‘’des soldats de la paix sociale’’, a souligné jeudi l’inspecteur du travail Mansour Fall, secrétaire général du Syndicat des inspecteurs, contrôleurs du travail et sécurité sociale du Sénégal.

Il intervenait à Saly-Portudal (Mbour, ouest) lors d’un atelier de finalisation de la feuille de route sociale et de validation du plan d’actions du Pacte national de stabilité sociale et d’émergence économique.

Après avoir souligné que les inspecteurs et contrôleurs du travail sont ‘’des soldats de la paix sociale’’, il a affirmé qu’’’on ne peut pas demander à un soldat d’aller en guerre contre un fléau si on ne lui donne pas les armes nécessaires”.

‘’Il est aujourd’hui illusoire de vouloir mettre les gens dans le Pacte de stabilité sociale, s’il n’y a pas un minimum qui est constitué, entre autres, du travail décent, des salaires conformes à la législation et d’une protection sociale au niveau des entreprises’’, a-t-il déclaré.

D’après lui, on ne peut pas interdire à un ‘’travailleur qui n’est pas dans des conditions optimales’’ de ‘’revendiquer ses droits’’.

A son avis, les inspecteurs et contrôleurs du travail doivent jouer un rôle central, parce qu’il est impensable de vouloir mettre en route le Pacte de stabilité sociale, si on n’a pas une administration du travail forte.

Il a rappelé que ‘’le président de la République, Macky Sall, a dit récemment qu’il est extrêmement difficile de maintenir les inspecteurs et contrôleurs du travail au niveau de l’administration du travail’’.

Il a expliqué leurs départs ‘’massifs’’ par le fait que les conditions dans lesquels ils travaillent sont des conditions ‘’extrêmement difficiles’’, ce qui, selon lui, les pousse à aller monnayer leur talent ailleurs.

“C’est un paradoxe de voir l’Etat injecter des moyens pour leur formation au niveau de l’Ecole nationale d’administration (ENA) et ne pas mettre en place des mécanismes pour les retenir”, a déploré Mansour Fall.

Le ministre du Travail, du Dialogue social, des Organisations professionnelles et des Relations avec les institutions, Mansour Sy, a indiqué que le gouvernement du Sénégal s’est ‘’résolument’’ inscrit dans la voie de l’émergence économique. Cela ne saurait se concrétiser sans une stabilité sociale durable dans tous les secteurs d’activités de l’économie nationale, a-t-il affirmé.

“La situation du dialogue social au Sénégal est une préoccupation permanente de tous les acteurs sociaux. Faire donc son état des lieux et en dresser les meilleures perspectives, consiste à revisiter, dans son ensemble, le socle ou le fondement qui sous-tend toutes les relations professionnelles dans notre pays”, a précisé M. Sy.

source aps

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…