samedi , septembre 22 2018
Accueil / Nationales / SELON LE DIRECTEUR GENERAL DES IMPOTS ET DES DOMAINES: 1.000 MILLIARDS DE FCFA DE RECETTES EN 2015, UN OBJECTIF RÉALISABLE

SELON LE DIRECTEUR GENERAL DES IMPOTS ET DES DOMAINES: 1.000 MILLIARDS DE FCFA DE RECETTES EN 2015, UN OBJECTIF RÉALISABLE

[template id=”821″]

La direction générale des Impôts et des Domaines compte atteindre la barre des 1.000 milliards de FCfa de recettes cette année, pour jouer sa partition dans le financement du Plan Sénégal émergent (Pse). Un objectif réalisable, selon son directeur général.

 

L’année 2015 est celle du début de la mise en œuvre du Plan Sénégal émergent (Pse) avec un certain nombre de défis à relever. La contribution de la Dgid dans le Pse est non négligeable.

Les pouvoirs publics n’ont de cesse de le rappeler à ses responsables qui sont, du coup, conscients de la tâche qui les attend : atteindre un objectif de 1.000 milliards de FCfa en recettes cette année. Pour le premier responsable des Impôts et des Domaines, Cheikh Ahmed Tidiane Bâ, le défi est de taille mais ses services pourront faire face, assure-t-il.

« C’est une barre mythique mais nous sommes en mesure de le réaliser ». « Parce que nous avons beaucoup de marge en fiscalité », ajoute-t-il. C’est dans ce sens qu’il a entamé, avec ses services, la réflexion sur les voies et moyens d’y arriver surtout en 2015, qui constitue une année charnière avec beaucoup de politiques à mettre en œuvre. Sur ce point, il compte adopter une démarche pédagogique.

« Il nous faut y aller avec pédagogie, expliquer aux citoyens que payer l’impôt devait être un acte banal car c’est un acte citoyen pour permettre à son pays de se développer ».

acte 3 de la décentralisation et Doing business

«Nous sortons d’un atelier de programmation et de planification de nos actions de 2015 parce que nous sommes conscients des enjeux de l’année qui est celle de la réalisation de beaucoup de projets du chef de l’Etat, du Pse.

Et nous avons besoin de mobiliser beaucoup de recettes, nous avons besoin de mobiliser l’assiette foncière », a estimé Cheikh Ahmed Tidiane Bâ. Il ajoute que sa structure va jouer un rôle important dans le dispositif qui sera mis en place.

En plus du Pse, deux autres politiques tiennent à cœur le directeur général des Impôts et des Domaines avec d’abord, l’Acte 3 de la Décentralisation et le rapport Doing business.

Sur le premier, M. Bâ estime qu’il appartient à sa structure d’accompagner l’Etat dans sa politique qui consiste à appuyer les collectivités dans leurs politiques locales avec les impôts qu’il faudra collecter au niveau local. Surtout dans les zones où les populations rechignent à payer l’impôt.

Il promet de mener la réflexion sur « la fiscalité locale afin de permettre aux localités d’avoir des ressources » qui vont accompagner la mise en œuvre de cette politique.

Sur le Doing business, le Sénégal a réalisé de bons projets avec le dernier rapport ; une cadence à maintenir afin de réaliser l’objectif de progresser de 20 à 30 places assigné par le chef de l’Etat.

La Dgid promet, avec le concours de ses services, de relever le défi. C’est un domaine « sur lequel nous sommes attendus pour le transfert de propriété, la baisse sur l’impôt des sociétés. Et de ce point là, la Dgid est prête », assure M. Bâ.

 

source soleil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…