SESSION SUR LA PROTECTION DE L’ENFANCE A ADDIS ABEBA: L’expertise sénégalaise conduite par Mme le Ministre Ndèye Ramatoulaye Guèye fortement appréciée

La session en cours qui a démarré hier concerne la protection contre l’exploitation sexuelle des enfants en ligne. ESEL qui interpelle tous les utilisateurs de l’Internet, principalement la presse en ligne partenaire privilégiée dans cette lutte. La délégation du Sénégal, conduite par le directeur national de la protection de l’enfance, comprenait des représentants des ministères de la Justice, des Télécommunications et de la Cellule d’appui à la protection de l’Enfance (Cape).

De par son expertise en la matière, le Sénégal a été sollicité pour partager son expérience avec les autres pays africains à côté du Kenya et de l’Angola. Ils représentaient les pays francophones. L’expérience sénégalaise très attendue sera présentée à 18 h heures (15h h au Sénégal). La 2ème session démarre demain mardi. Il s’agit du rendez continental le plus attendu en matière de protection de l’Enfance, plus connu sous l’appellation de « la 33ème session des experts sur la protection et le bien-être des enfants ». Tous les pays passeront devant la commission de l’Union africaine pour rendre compte de la situation des droits des enfants dans leur pays respectifs, avant que la Commission et les Ong nationales et internationales n’interpellent chaque État sur la situation des enfants et les efforts consentis.

Satisfécit pour le Sénégal

Le passage du Sénégal est prévu vendredi dans le grand hall du siège de L’Union. Chose aisée pour le groupe du Sénégal quand on sait que notre pays a dépêché une forte délégation multisectorielle qui reflète la mobilisation réussie de tous les secteurs de la Protection en terre sénégalaise et ce,  sous la coordination du ministère la Bonne gouvernante et de la Protection de l’Enfance. Par ailleurs, pour ce  volet, la délégation du Sénégal est conduite par Mme le Ministre Ndèye Ramatoulaye Guèye, accompagnée des membres de son Cabinet et des représentants des ministères de la Justice, de l’intérieur, de la Santé et de l’action sociale, et des Collectivités territoriales.

Ce sera en présence de la Coalition nationale des Ong et associations en faveur de l’Enfance (Conafe). A cette occasion, Mme le ministre livrera une communication devant la Commission. Les avancées significative réalisées par le Sénégal, dans la mobilisation des acteurs ministériels et de la société civile surtout, sont hautement appréciées, au même titre que la stratégie élaborée pour le retrait des enfants de la rue qui souffre de financements adéquats. En outre, le Sénégal a été félicité pour ses bons résultats mais surtout pour avoir réussi la coordination du secteur de la Protection. 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.