mardi , septembre 18 2018
Accueil / A la une / Sortie du secrétaire géneral du Stesu : L’Université de Thiès parle de fausses allégations

Sortie du secrétaire géneral du Stesu : L’Université de Thiès parle de fausses allégations

[template id=”821″]

La direction de la communication de l’Université de Thiès parle de fausses allégations concernant la sortie du secrétaire général du Syndicat des travailleurs des établissements scolaires et universitaires (Stesu). Dans un communiqué, elle a tenu à rétablir la vérité.

« L’Université de Thiès  a été victime de fausses allégations portant atteinte à l’intégrité physique et morale de l’institution et de son personnel ». C’est la réponse de la direction de la communication, du marketing et de l’audiovisuel de l’Université de Thiès suite à la sortie du secrétaire général du Syndicat des travailleurs des établissements scolaires et universitaires (Stesu).

Lors de l’installation des délégués du personnel, Birima Ndiaye, secrétaire général du Stesu, avait décrié le travail de la directrice des ressources humaines et des responsables du contrat de performance (Cdp) de l’Université de Thiès. « La communauté universitaire déplore cette sortie malheureuse du  Stesu qu’elle met sous le compte de la méconnaissance de l’organisation et du fonctionnement des universités », lit-on dans un document parvenu à la rédaction. L’Université de Thiès  dit regretter  ce « malheureux incident  qui intervient à  un moment où elle connait un bond qualitatif » sur le plan de la gouvernance et de la mise en œuvre du contrat de performance (Cdp), comme en atteste l’acquisition de matériel et d’équipements de très haute qualité pour l’amélioration de la pédagogie, du cadre de vie et de travail.

Selon la direction de la communication, l’Université de Thiès a instauré un cadre de dialogue pour une expression plurielle des idées et s’offusque que de tels actes puissent être posés en dehors de ce cadre.
Dans le souci de rétablir la vérité, précise-t-on, l’université avait pris l’initiative de porter l’affaire devant la justice. A cet effet, un avocat-conseil avait été commis. Cette procédure, précise le document a été suspendue en raison de « la médiation de bonnes volontés, de la rencontre tenue dans le bureau du recteur avec l’auteur des propos (en présence du  mandataire chargé de la médiation), de la nécessité absolue de nous concentrer sur notre objectif majeur et de la montée en puissance de l’université. Cela, dans une ambiance apaisée ».

Toutefois, l’Université de Thiès souligne qu’elle se réserve le droit de saisir les autorités  compétentes pour apporter toutes les clarifications afin de laver l’honneur des pères et mères de famille dont l’intégrité a été salie par cette sortie malheureuse. Selon le document, le recteur renouvelle sa confiance à son personnel dont l’engagement, les valeurs d’éthique et la vertu ont permis l’atteinte de leurs objectifs, notamment à la directrice des ressources humaines et de la formation et aux responsables du Cdp qui ont fait l’objet d’attaques personnelles.

 

 

source soleil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…