STRATÉGIE D’INCLUSION FINANCIÈRE DE LA BECEAO : LA SUISSE APPORTE 5, 5 MILLIARDS DE FRANCS CFA

 La confédération suisse va apporter une contribution de 5, 5 milliards de francs Cfa sur la période 2019- 2023 dans le cadre de l’appui à la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest (BCEAO) dans sa stratégie d’inclusion financière, a appris l’APS.

L’accord matérialisant cet appui a été signé ce lundi à Dakar par l’Ambassadeur de Suisse au Sénégal et la BCEAO pour ‘’permettre à plus d’agriculteurs, d’éleveurs, de femmes et de jeunes d’Afrique de l’ouest d’accéder à l’épargne, au crédit et aux assurances’’. La signature de cet accord entre dans le cadre de l’appui à la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest (BCEAO) dans sa stratégie d’inclusion financière, précise le communiqué transmis à l’APS.
 Selon la même source, ‘’la stratégie vise, sur un horizon de cinq ans, à permettre à 75% de la population de cette région de l’Afrique d’avoir un accès à des produits et des services financiers adaptés et à des coûts abordables’’. 
 La Suisse va ainsi apporter une contribution totale de 5, 5 milliards de francs Cfa sur la période 2019- 2023.
 Cet appui va, d’une part directement à la BCEAO, d’autre part au Swiss Capacity Building Facility (SCBF) et à la Social Performance Task Force (SPTF), deux organisations à but non lucratif, précise le communiqué, soulignant que la SCBF crée des produits financiers adaptés aux besoins des populations et jusqu’à maintenant exclues du système financier. 
 Le SPTF a pour but de rendre les services financiers plus sûrs et plus avantageux pour les clients et organise des formations, ajoute le document, notant que la contribution de la Suisse est complémentaire à d’autres contributions dont celles de la Banque africaine de développement et de la Banque mondiale. 
 Cité dans le communiqué, l’Ambassadeur de Suisse au Sénégal, Marion Weichelt Krupski, a déclaré lors de la cérémonie de signature que cet appui financier marque l’engagement de son pays ’’pour le développement économique rural en Afrique en permettant à plus de personnes d’accroître leurs actifs, d’atténuer les chocs causés par des situations d’urgence, des maladies ou des accidents, et de réaliser des investissements productifs’’.
 Le texte ajoute qu’en ’’appuyant la mise en œuvre de la stratégie régionale d’inclusion financière de la BCEAO dans l’espace de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) la Suisse vise à atteindre plus de 300 000 personnes de bas revenu, mais aussi à renforcer l’expertise des institutions financières’’.

Source : APS

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.