Téhéran INTERDIT à Riyad de VIOLER ses eaux TERRITORIALES dans le golfe Persique

Le golfe Persique est aussi le théâtre de tensions entre les deux puissances rivales du Proche-Orient que sont l’Iran et l’Arabie saoudite. Téhéran n’a pas manqué de rappeler à Riyad qu’il comptait bien garder ses eaux territoriales inviolées.

L’Arabie saoudite tient actuellement des manœuvres navales dans le golfe Persique qui impliquent des navires de guerre, des avions et des groupes d’infanterie marine. Or, selon le corps des Gardiens de la révolution islamique (GRI, l’élite des forces armées d’Iran), ces exercices constituent une menace pour la sécurité de la région. « Les forces navales du corps des Gardiens de la révolution islamique estiment que ces exercices militaires sont un exemple clair du fait que Riyad exacerbe les tensions et porte atteinte à la sécurité stable dans le golfe Persique », ont communiqué les militaires iraniens. « Aucun des navires de guerre qui participent à ces exercices n’est autorisé à violer les frontières maritimes de l’Iran et en aucun cas ils ne doivent s’approcher des eaux territoriales iraniennes », ont averti le GRI.

Les forces navales du GRI et d’autres unités militaires iraniennes sont prêtes à assurer la sécurité dans le golfe Persique et dans le détroit d’Ormuz et répondront rapidement à toute action ou démarche visant à troubler la paix et la sécurité dans ces eaux. L’Arabie saoudite a entamé des exercices militaires dans le golfe Persique le 4 octobre. Des manœuvres ont également lieu en mer d’Oman et dans le détroit d’Ormuz qui relie les deux (2) itinéraires principaux d’exportation de pétrole de la région.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.