Téhéran ne veut pas de GUERRE avec Washington, assure Rohani

Le Président iranien a assuré que la République islamique souhaitait éviter une confrontation militaire avec les États-Unis où que ce soit dans la région du Proche-Orient. Téhéran ne veut pas s’engager dans un conflit militaire avec les forces américaines au Proche-Orient, a affirmé le Président iranien Hassan Rohani dans le cadre de l’Assemblée générale de l’Onu à New-York.

Il s’est également déclaré persuadé que Washington finirait par revenir dans l’accord sur le ^programme nucléaire iranien, signé à Vienne en 2015. «Un jour, tôt ou tard, les États-Unis reviendront. Cela ne peut pas continuer comme ça», a-t-il assuré lors d’une conférence de presse à New York.

Toujours selon lui, les débats qui ont eu lieu cette semaine à l’Onu ont clairement démontré l’isolement de Washington dans ce dossier. Il a également promis que son pays resterait dans l’accord tant qu’il en tirera des bénéfices. Auparavant, Donald Trump avait dénoncé depuis la tribune de l’Onu l’agressivité croissante de l’Iran  tout en appelant la communauté internationale à isoler son régime «corrompu». Pour sa part, le Président iranien avait accusé le leader américain de chercher à le «renverser» par le biais des sanctions draconiennes comparées à un acte de «terrorisme économique».

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.