Thiès: 7 cheminots arrêtés après la gréve d’hier

Suite au blocage d’hier des passages à niveau, sept cheminots ont été arrêtés par la police.

En effet, chauffés à blanc par leur assemblée générale , les ex-agents  de Transrail  sont d’avantage  dans tous leurs états surtout après  l’interpellation de 7 de leurs syndiqués qui,  selon un délégué du personnel, seraient tombés dans la nasse policière. Ils  ne faisaient pas partie du mouvement ayant  barré la voie publique. Les syndicalistes qui se disent responsables au premier chef de ce mouvement , sont allés se présenter au commissariat pour être entendus comme leurs camarades agents interpellés. Dans cette situation qui perdure depuis la reprise de la société par l’Etat , en 2015 – disent les travailleurs, leurs sorts restent subordonnés d’abord, à une éventuelle rencontre inter-états senegalo-malienne, jusque là muets, pour discuter du sort de l’entreprise ;  ensuite, ils attendent la prise d’une décision du president Macky Sall  à mettre la main à la poche. Les travailleurs broient actuellement du noir et estiment  que leur avenir qui était jusqu’ici sombre est maintenant hypothéqué. Selon leur porte parole, les travailleurs disent ne pas comprendre l’attitude du chef de l’Etat qui injecte 1000 milliards pour un tronçon de… 35 kms et ne pas pouvoir financer 10 milliards pour 644kms ! cette affaire de redémarrage de la dite société et le conflit social qu’il génère est semble-il sur la table du procureur du TGI de Thiès après être  passée aux mains des autorités, en vain.



Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.