DESENCOMBREMENT DU MARCHE SAHM…ET APRES ?

 [template id=”821″]

  Mareyeurs et charbonniers défient les autorités…

Après la marche des populations du quartier Diakhao suivi d’un dépôt d’un 2eme mémorandum au mois de Février 2014 aux autorités municipales, il s’en était suivi d’une opération de désencombrement énergique du maire Talla Sylla et de son équipe municipale. Cette action salvatrice avait permis de libérer les populations environnantes de la tyrannie puante du marché Sahm, qui a été durant plus d’une décennie, un véritable poison, une bombe écologique .

Hélas , les populations libérées de la puanteur, des mouches et des vers de terre n’ont eu une pause n’ayant duré que le temps d’une fleur éclose allant du mois d’octobre dernier à ce jour. Fall, un riverain , membre de l’association de salubrité du quartier se souvient des premiers jours de la “délivrance”: ” nous commencions à respirer de l’air pur, à avoir une vue dégagée permettant aux plus jeunes de découvrir enfin les contours de nos maisons longtemps avalées par le marché et les abris de fortune”

Cependant, les populations sollicitent le décapage du site dont la saleté est profondément enfouie après avoir fait l’objet de remblai jusque dans les environs immédiats de habitations. Nous nous félicitions de la fluidité de la circulation mais aujourd’hui tout semble compromis, hypothéqué avec le retour des mareyeurs et autres poissonniers qui ont déserté le site de recasement de “Daral peulh,” cet ancien foirail non loin du service de l’élevage qui leur a été affecté…

Effectivement sur le site dégagé 3 camions frigorifiques opèrent depuis deux jours sans être inquiétés , comme si les mareyeurs qu’on dit disposer d’un puissant lobby, narguaient nos autorités , malgré les arrêtés promulgués à cet effet. A côté de la voie ferrée, les charbonniers prennent leur aise derrière les sacs de charbons empilés à hauteur d’homme. Pour les riverains ,ils disent que trop c’est trop et ils regrette que le suivi des opérations soit relâché. Ils proposent des mesures plus énergiques impliquant les autorités avec des sanctions de police sévères aux récalcitrants.

Transrail épinglé…

La société Transrail qui n’a jusqu’ici entrepris aucune action de salubrité, en a pris aussi pour son grade et est accusé de n’avoir pas été élégant faute de ne pas nettoyer son site qu’il a récupéré grâce à l’action des populations. A l’instar du boulevard Francois Xavier Ndione, la plupart souhaitent que le site de Sahm-libre soit transformé en parking ou en espaces -verts. Enfin, les populations invitent les autorités à sévir et à s’opposer farouchement à ce qu’elles considèrent comme de l’incivisme, un défi à l’autorité, un autre visage d’une anarchie rampante…

 

Saliou NDAW

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.