Thiès: Les chauffeurs des “Hello taxi” en colère, après l’arrestation de certains d’entre eux à Thiès

Au garage du quartier Nguinth, l’un des garages spontanés de la cité du rail , les chauffeurs de ” Hello  taxi ” sont sur les dents et sont très remontés contre le harcèlement  et l’arrestation de certains d’entre-eux dans l’exercice de leur fonction .

Se disant victimes quotidiennement de brimades, ils ont tenu un point de presse  . Abdoulaye Ndiaye “Rim” transporteur en exercice depuis 10 ans, porte la parole  de ses pairs .”Nous sommes  fatigués des tracasseries, des verbalisations policières. Dans cette ville, il n’y a pas de travail , où toutes les usines sont fermées, les jeunes se battent pour créer leurs propres activités et gagner leur vie”. A l’unanimité, les chauffeurs qui disent contribuer à l’économie nationale, s’estiment victimes de harcèlements dans les garages ou arrêts de Nguinth, stade Lat Dior, stations services où ils sont sollicités. “Nous voulons moderniser le transport en étant dépositaires de la sécurité et du confort  . Tout ce que nous souhaitons des autorités, c’est de nous encadrer  et de régulariser notre situation ” clame- t’il . L’un d’eux lance un appel au gouvernement pour leur faire bénéficier comme tous les jeunes sénégalais  de la délégation à l’entrepreneuriat rapide (DER). Nguinth, point centrifuge de l’agitation, des utilisateurs portent leur plaidoyer et demandent à l’Etat de répondre aux sollicitations des transporteurs qui ne font  que demander à jouir de leurs droits civiques. (vidéo)

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.