Thiès: Foulkou De Bagdad Chez Serigne Khadim Lô Gaydel

A Touba, à Diourbel, dans tous les grands foyers mourides et naturellement à Thiès chez Serigne Saliou Touré (Diaka mouride), mais aussi chez Serigne Khadim lo Gaydel au quartier Bagdad, Le Foulkou est récité durant tout le mois de ramadan.

Selon les éclairages de l’Imam Modou Thiam, « cette œuvre grandiose écrite par Serigne Touba est inspirée du Coran et a commencé d’être récitée ce lieu sous le Ndigeul de Serigne Sidy Makhtar Mbacké , mais aujourd’hui presque partout  sous le Ndigeul de l’actuel Khalife Général des mourides Serigne Mountakha Bachir Mbacké , dont le grand frère Serigne Moustapha Bassirou  en avait pendant des années dirigé la lecture à Diourbel».

Œuvre  bienfaitrice dans ce mois béni du ramadan dans lequel se trouve  la nuit du  « Layla toul khadar », de la descente du Coran et  qui vaut mille nuits de dévotions acceptées, les fidèles venus nombreux se sont bien abreuvés et de la triple récitation du Coran et de celle du Foulkou.

De par cette œuvre, imam Thiam dit que  « Serigne Touba a obtenu les  clés pour l’ouverture du paradis et la fermeture de l’enfer » en sus de « la satisfaction du Prophète Mohamed (PSL)  et des anges ».

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.