THIES : L’article 66 de la loi n°2013-10 portant code général des collectivités locales sera –t-il appliqué à Idrissa Seck par l’autorité administrative ?

Idrissa Seck doit démissionner du conseil départemental de Thiès  au regard de ses absences répétées aux sessions du conseil. C’est le sentiment le mieux partagé par la plus part des conseillers départementaux   de Thiès réunis qui étaient réunis en session ordinaire. A en croire Abdoulaye Sow porte parole des conseillers,  «      Idrissa Seck s’est absenté à trois sessions consécutives convoquées par le conseil sans motifs légitimes. Donc il  doit être considéré comme démissionnaire ». Il interpelle l’autorité administrative en charge du contrôle de l’égalité d’appliquer l’article 66 de la loi n°2013-10 portant code général des collectivités qui stipule que :  « Tout membre du conseil départemental, dûment convoqué, qui, sans motifs légitimes, a manqué à trois sessions successives, peut être, après avoir été invité à fournir ses explications, déclaré démissionnaire par le président, après avis du conseil départemental. La décision, dont copie doit être envoyée à l’intéressé et au représentant de l’Etat, est susceptible de recours dans les deux mois de la notification devant la juridiction compétente ».

Par la même occasion ils dénoncent l’attitude de Yankhoba Diattara qui agit es qualité du président du conseil départemental. Or selon ces conseillers aucune délégation de compétence prévue par la loi ne l’autorise à agir comme tel. Devant une telle illégalité manifeste l’autorité doit s’auto saisir pour mettre fin à ces agissements qui ne sont pas conformes à la réglementation en vigueur

1 Commentaire

  1. C’est difficile d’appliquer les modalités pratiques dans ce cas d’espèces car c’est le Président qui accepte la démission après avis du conseil qui est dominé par le parti du Président

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.