THIÈS : LES CHEMINOTS DISENT “NON” À UN REDRESSEMENT JUDICIAIRE DE TRANSRAIL

Le secrétaire général du Syndicat autonome des travailleurs du rail (SATRAIL), Madiodio Diagne, a déclaré, vendredi, à Thiès, que les travailleurs de la société ferroviaire Transrail n’accepteraient jamais un “redressement judiciaire de leur entreprise”, qui, selon lui, serait synonyme de licenciement des travailleurs et de fermeture de l’entreprise.


Il a lancé cette mise en garde lors d’une assemblée générale des cheminots. Il a invité le chef de l’état, Macky Sall, à porter un regard vigilant sur ce qui est en train de se passer relativement à l’application du schéma institutionnel devant sauver les chemins de fer du Sénégal et sauvegarder des milliers d’emplois.


Il a fait part d’une évolution positive due à l’implication de Mody Guiro, secrétaire général de la Confédération nationale des travailleurs du Sénégal (CNTS) et de Mademba Sock, secrétaire général de l’Union nationale des syndicats autonomes du Sénégal.


Il a précisé que suite à cela, la direction générale de Transrail aurait promis de maintenir 70 pour cent du personnel avec la signature de contrats à durée indéterminée (CDI), d’ici le début du mois d’août.


Le syndicaliste a par ailleurs lancé un appel à l’unité à l’endroit de tous les travailleurs des chemins de fer en vue de défendre leurs intérêts.


Selon lui, la division n’est pas à l’avantage des uns et des autres pour gagner le combat pour l’application du schéma institutionnel et sauver Transrail et les emplois.

source : Dakaractu.com

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.