mercredi , octobre 17 2018
Accueil / A la une / THIES : Les véhicules pour Touba manquent, les prix grimpent…

THIES : Les véhicules pour Touba manquent, les prix grimpent…

[template id=”821″]

La gare routière de Thiès à 24 heures du grand magal de Touba  connait une grande affluence de pèlerins et pas assez de véhicules de transport interurbain.   Déjà les rabatteurs font monter les enchères avec les prix excessivement fixés à la criée : pour les 404, il faut casquer 5000F CFA, les minicars 3000F CFA, les cars  “Ndiaga Ndiaye ” à 2500F CFA.

A l’entrée, les conducteurs de Djakarta guettent l’arrivée de clients pour un rodéo d’enfer à travers la ville .Un peu plus loin sur la route nationale, sur la chaussée, face à la société textile et sur la chaussée, les vendeurs de fruits , de friandises tout comme les restauratrices  déguerpis il y’a quelques mois sont revenus sur la pointe de pieds profiter de cette aubaine qu’est le pèlerinage de Touba. Les agents de la sécurité de proximité font leur baptême de feu en circulation  et tâchent d’être à la hauteur en mimant les “tics” de leur grand-frère de la police

De nombreux  voyageurs éreintés , massés le long de la route,  les bagages aux pieds et  le regard vague scrutent,  la route pour s’engouffrer dans un véhicule providentiel. Tous craignent  la chaleur d’étuve, la fatigue  qu’il risque d’affronter avant de  rallier la capitale du mouridisme avant la tombée de la nuit. Des agents d’une entreprise chargée depuis quelques mois de rendre la ville propre, s’échinent à rendre la route nationale propre comme un sou neuf, de quoi rendre fiers les autorités de la ville avec tous ces gros bonnets qui, sous escorte motorisée roulent à tombeau ouvert pour faire  , une fois de plus, acte d’allégeance dans la cité spirituelle de Serigne Touba Khadimou Rassoul…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…