THIÈS : L’INSTALLATION DE GRANDES FERMES LAITIÈRES S’EST “INTENSIFIÉE” DANS LES NIAYES (MINISTRE)

 L’installation de grandes fermes laitières s’est intensifiée dans la région de Thiès, surtout dans la zone des Niayes, qui dispose d’importants atouts pour le développement de ce type d’élevage, a indiqué vendredi, la ministre de l’Elevage et des productions animales. Aminata Mbengue Ndiaye présidait la Journée mondiale du lait, organisée à Thiès.  Le choix de cette région pour abriter cette rencontre n’est “pas fortuit”, a-t-elle expliqué, évoquant plusieurs raisons qui le justifient.
La 18-ème édition – 13-ème pour le Sénégal – de cette célébration instituée en 2001 par l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) portait sur le thème “Quels leviers pour booster la production laitière”.  Des éleveurs de toutes les régions du Sénégal sont venus prendre part à cette journée précédée la veille par des panels scientifiques.
“En pIus d’être un important carrefour ferroviaire et routier, d’avoir de considérables potentiels miniers et industriels, la région de Thiès constitue un grand pôle agricole et dispose d’importants atouts dans le secteur l’élevage”, a affirmé Aminata Mbengue Ndiaye.  Thiès bénéficie de conditions climatiques favorables à l’intensification de la plupart des productions animales, abrite des forêts classées présentant un potentiel fourrager appréciable pour le système extensif, a-t-elle ajouté.
L’installation de grandes fermes laitières dans la région s’est en conséquence “beaucoup intensifiée, notamment dans la zone de Niayes, débarrassée de la mouche tsé-tsé, vectrice de la trypanosomiase”.  Ce résultat, a-t-elle dit, a été atteint grâce notamment à l’appui financier de l’AIEA (Agence internationale de l’énergie atomique) et à l’accompagnement scientifique du Centre international de coopération international en recherches agronomiques pour le développement (CIRAD).
Il a également cité la coopération entre l’Institut sénégalais de recherches agricoles (ISRA) et le Centre de suivi écologiques (CSE), ainsi que la direction de la médecine vétérinaire du département de l’Elevage.  Le “succès éclatant” de ce projet avait valu au Sénégal de figurer en 2015 à Milan, parmi les 18 lauréats sur 789 candidats à un concours international de bonnes pratiques de développement durable pour la sécurité alimentaire.
Les autres avantages de la région sont liés à la présence de marchés à bétail de Touba Toul, Pékesse, Séo-Khaye, Khombole, Pire et Sandiara, ainsi qu’à la proximité de plusieurs grands centres urbains pour l’écoulement des produits d’élevage.  Famara Sarr du ministère de l’Elevage avait dans sa restitution des échanges de la veille, relevé que 39% des 1077 génisses laitières gestantes importées en avril 2017 par l’Association nationale pour l’intensification de la production laitière (ANIPL), en partenariat avec le ministère, avaient été introduites à Thiès.
Source : APS

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.