mardi , septembre 25 2018
Accueil / Nationales / THIES – MAURICE DIOMAYE TINE, COLLECTIF DES MEER UNIVERSITAIRES REGIONAUX – «On doit reconnaître à Karim Wade tous les droits dans les limites et les proportions possibles»

THIES – MAURICE DIOMAYE TINE, COLLECTIF DES MEER UNIVERSITAIRES REGIONAUX – «On doit reconnaître à Karim Wade tous les droits dans les limites et les proportions possibles»

[template id=”821″]

La coordination des élèves et des étudiants républicains (Meer) des universités du Sénégal notamment Ziguinchor, Thiès, Bambey et Kaolack, en point de presse, hier, à Thiès, a fustigé les dernières sorties de Me Abdoulaye Wade. «Nous avons tenu à attirer l’attention des Sénégalais sur l’appel à l’insurrection de Me Abdoulaye Wade. Le Sénégal est un pays encadré par des principes démocratiques et il n’est pas acceptable dans ce contexte que des gens puissent faire des déclarations à l’emporte-pièce et qui mettent en danger la stabilité de notre pays», a souligné Maurice Diomaye Tine, coordonnateur des Meer des Universités régionales du Sénégal.

Pour l’étudiant républicain, Si Abdoulaye Wade, le Pds et le Front patriotique qui l’accompagnent continuent dans le sens de la subversion qu’ils ont installée dans le pays, il faudrait que la loi s’applique à eux et qu’il y ait des sanctions prononcées à l’endroit de ces organisations, quitte même à procéder à une dissolution du Front patriotique pour la défense de la République. Car, on ne peut pas être dans un pays organisé et que les gens mènent des actions qui mettent en danger la République.

Les étudiants républicains croient savoir que Macky Sall ne peut pas être insensible à la main tendue de Me Wade parce que dans une démocratie, le dialogue est important. Toutefois, précisent-ils, Macky Sall veut dialoguer sur des choses qui font avancer le Sénégal, mais pas sur des questions personnelles, familiales et émotionnelles. Le collectif des Meer universitaires s’est dit en phase avec le président de la République parce que beaucoup de Sénégalais se voient emprisonnés et personne ne leur rend visite. «Pourquoi aujourd’hui, un seul cas doit installer le pays dans une instabilité ? Il faut savoir raison garder car Karim Wade est un citoyen à qui l’on doit reconnaître tous les droits inhérents à son statut, mais qu’il reste dans les limites et les proportions qui sont possibles », avance-t-il.

Les étudiants républicains ont renouvelé leur engagement aux côtés de Macky Sall. Aussi attendent-ils du Président Macky Sall la désignation du coordonnateur national qui devra remplacer Thérèse Faye à la tête du Meer, même si certains étudiants républicains se sont déjà empressés de déposer leur candidature.

 

 

source l’observateur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…