THIES – ME SIDIKI KABA

“Aux yeux de la loi Sénégalaise , in n’y a pas d’homosexuels”

justifiables. Aussi pense-t-il n’y a pas d’homosexuels devant la loi au Sénégal.

Me Sidiki Kaba, ministre de la justice, garde des Sceaux, était hier à la Maison d’arrêt de Thiès. Le défenseur des droits de l’Homme procédait à l’inauguration du quartier des détenus mineur dans cette prison appelée “Dixième”, du nom du quartier qui l’héberge. A l’occasion, il a réaffirmé qu’il y a, au Sénégal, une loi pour tous les citoyens. Me Sidiki Kaba clot ainsi le débat passionné sur les 11 présumés Me Sidiki Kaba, garde des Sceaux, ministre de la justice, veut une justice équitable pour tous les homosexuels, arrêtés le week-end dernier à Kaolack, alors qu’ils s’apprêtaient à célébrer un mariage dans un établissement scolaire. “Il faudrait commencer par dire qu’aux yeux de la loi au Sénégal, il n’y a pas d’homosexuels. Nous avons une législation qui condamne ceux qui pratiquent des actes contrenature dans un lieu public, c’est-à dire ce qui est attentatoire à la pudeur. C’est ce qu’il faut surtout retenir. Mais toute personne, qu’elle  soit, a des droit” , argue-t-il. Pour le Garde des Sceaux, tous les citoyens sont égaux devant la loi. C’est pourquoi, aujourd’hui, les 11 présumés homosexuels ont bénéficié de la libération, après que leur dossier est classé sans suite. Poursuivant son argumentaire face à la vague de protestations des imans et autre chefs religieux qui ont manifesté publiquement leur colère, après que ces 11 homosexuels ont bénéficié d’une liberté provisoire, Me Sidiki Kaba a signalé avec fermeté ” qu’aucune protestation hystérique publique ne doit aller à l’encontre des droits de ces personnes qui ont droit à être défendues par la justice et à donner leur propre point de vue sur ce pourquoi elles sont poursuivies.” “Le Sénégal garantit ce droit. le Sénégal est un Etat de droit. Et il faudrait le rappeler avec force”, a-t-il martelé. Au grand bonheur des détenus thiessois, en détention préventive depuis plusieurs années, Me Sidiki Kaba a annoncé la tenue imminente des Chambres criminelles dans la Cité du Rail.

source : l’obs

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.