Thiès : Réveil brutal des cheminots. Les retraités membres du collectif de DBF Sénégal imposent un blocus au petit train de la Banlieue

Après prés de trente mois d’attente les cheminots retraités réclament leurs indemnités de départ à la retraite. Ils ont bloqué le petit train de la Banlieue. Les cheminots ont fustigé l’attitude des autorités de la république notamment le ministre Abdoulaye Daouda Diallo qui n’aurait pas tenu ses promesses. Ces retraités qui ne savent plus où donner de la tête à quelques jours de la fête de Tabaski sont décidés à utiliser tous les moyens pour rentrer dans leurs fonds. Cependant ils excluent la grève de la faim et le syndrome étudiant comme moyen de lutte. Toutefois ils s’engagent à descendre dans l’arène politique pour prouver aux autorités qu’ils ont d’autres moyens de lutte.

 

Thiès : le raz le bol des cheminots

Après les promesses vaines du Ministre Abdoulaye Daouda Diallo, après 2 ans et 6 mois d’attente sans percevoir leurs indemnités de départ à la retraite, Monsieur  Mamadou Madiodio Diagne  et les cheminots   retraités de Thiès ont bloqué le petit train de banlieue qui devait aller sur Dakar pour exprimer leur  raz le bol.

C’est le réveil du lion on dirait !

En effet, après avoir dénoncé l’indifférence du Président Macky qui a préféré sauver le chemin de fer français au lieu du nôtre, ils veulent désormais descendre sur le  terrain politique et le faire partir en février 2019.

Ne pouvant à leur âge courir le risque de se faire tuer comme ce fut le cas à Saint Louis et ailleurs, ne pouvant non plus aller en grève de la faim comme ces inspecteurs de l’éducation  sportive, ils comptent saisir toutes les centrales syndicales et les cheminots encore en activité pour faire comprendre à celui qui donné des Milliards pour le TER  qu’ils ont besoin de leurs 800 millions.

Si on sait l’enjeu que constitue la ville de Thiès pour la prochaine élection présidentielle, la menace de vote sanction brandie devrait être prise très au sérieux.

1 Commentaire

  1. la situation des cheminots à la retraite et dont les indemnités restent impayées me touche et me révolte profondément. les autorités en charge de cette question doivent agir pour un règlement rapide de cette affaire.
    le cheminots méritent plus que ça ! je les encourage et les soutiens dans leur lutte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.