samedi , septembre 22 2018
Accueil / Dépêches / Thies: Un cadre de la Sénélec en garde à vue à la police pour une affaire de vol de câbles

Thies: Un cadre de la Sénélec en garde à vue à la police pour une affaire de vol de câbles

[template id=”821″]

 

Un cadre de la Sénélec pris à Thiès la main dans le sac.

Ce qui vient de se passer à la centrale de la Sénélec située non loin du lycée Malick Sy de Thiès est bien surprenant. Un cadre de la Sénélec, par ailleurs patron des lieux, a été pris la main dans le sac pour vol de câbles pour en extraire le cuivre. Avec ses complices, il est en garde à vue à la police et devrait être déféré lundi au parquet

La centrale électrique de la Sénélec de Thiès, située non loin du lycée Malick Sy et adossée à la station d’essence, est éclaboussée par une affaire de vol de câbles de la boîte. Et le coupable n’est pas personne d’autre que M. K. N, un cadre de l’entreprise et par ailleurs patron de la centrale. C’est un appel anonyme filé à la police qui a permis à la brigade des recherches du Commissariat centrale de Thiès de suivre ses traces et de l’interpeller ainsi que ses 4 complices, à la gare routière. C’est en effet là où était établie leur industrie de fortune, où les câbles étaient brûlés et le cuivre extrait. Selon nos sources le cadre qui semble-t-il, était bien payé par l’entreprise, utilisait son véhicule pour dérober les câbles stockés dans l’enceinte de la centrale. Il faisait ensuite cap sur la gare routière où les câbles étaient brûlés. Après que l’affaire a été mise à l’oreille des policiers, ces derniers, le jeudi matin aux environs de 7 heures, ont opéré une descente au lieu indiqué pour les surprendre. Des sources révèlent que les faussaires étaient à leur deuxième opération. En effet le 25 février dernier, ils ont fait une opération qui leur à permis de récupérer 10 kilogrammes de cuivre qu’ils ont écoulé sur le marché C’est sans doute après s’être frotté les mains, qu’ils ont récidivé jeudi dernier. Ils ont été surpris avec 25 à 26 kilogrammes de cuivre. Tous les cinq ont été ainsi alpagués et placés en garde au vue violon du commissariat central de Thiès , et l’enquête se poursuit pour traquer d’autres éventuels complices. Ils seront certainement déférés au parquet de Thiès ce lundi.

source : l’AS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…