TRAFIC DE DROGUE A LA CITE LAMY DE THIES

[template id=”821″]

Un gendarme de la section de recherches de Colobane tombe avec plus de 2 kg de chanvre

Une affaire de trafic de drogue s’invite à nouveau au sein de la gendarmerie. Ce, à la suite de l’arrestation par les  limiers de l’Ocrtis, du gendarme Alioune Badara Guéye, en fonction à la Section de Recherches de Colobane. Marié, le pandore est tombé avant-hier à Thiès avec plus de 2 kg de chanvre dissimulés dans une chambre, où il a été surpris dans une position inconfortable avec une autre dame.

Bis repetita au sein de la gendarmerie, où l’atmosphère est, depuis avant-hier, polluée par un parfum de drogue, incriminant un gendarme en activité. Il s’agit du pandore alioune Badara Guéye, en fonction à la célèbre Section de recherches de Colobane, sis à la Caserne Samba Diéry Diallo de Dakar. Dépeint comme un inconditionnel de l’ “herbe qui tue”, le gendarme a été perdu par les limiers de l’Office centrale de répression du trafic illicite des stupéfiants(Ocrtis), détachés à Thiès, et leurs collègues du commissariat urbain.

Sa chute a été possible grâce à l’exploitation minutieuse d’informations faisant état d’un intense de chanvre dans la capitale du Rail, précisément à la Cité Lamy. Avisés les éléments de l’Ocrtis à Thiès ont été mise en branle, pour infiltrer ce réseau, aux fins d’identifier les animateurs. L’exploitation de ces directives a permis à ces limiers d’identifier l’un des caïds de ce trafic, en l’occurrence le sieur Adama Diouf. Né en 1990 à Thiès, le bonhomme a été discrètement filé  par un dispositif mixte (éléments de l’Ocrtis-éléments de la brigade de recherches du commissariat central de Thiès). Ignorant royalement qu’il était filé par la police, Adama Diouf s’est rendu le 5 mars dernier, vers 20 heures à la Cité Lamy, dans une maison où il a pris en location une chambre transformé en dépôt de chanvre. Les éléments du dispositifs, en planque autour de ladite maison, l’ont interpellé au portail. Il a de suite été conduit dans la chambre en question. Là, coup de théâtre! Les policiers tombent sur un homme allongé dans une position équivoque aux cotés d’une dame , laissant croire que le couple s’apprêtait à entretenir une relation charnelle. Une déduction confortée par la découverte d’un préservatif que portait l’homme en question.

A la suite de cela, les policiers ont procédé à la perquisition de la pièce. Résultat, 2 blocs de chanvre indien d’un poids d’un (1) kg chacun sont découverts dans les toilettes. Ce n’est pas tout, les policiers ont mis la main sur un joint de chanvre entamé, que l’homme en question s’est empressé d’éteindre dés que les policiers ont irruption dans la chambre. En sus, les le matelas, un tube renfermant cette même drogue.

LE GENDARME AVOUE ÊTRE UN ADEPTE DU CHANVRE ET QU’IL S’APPROVISIONNAIT AU “MARKET” DE COLOBANE

Puis, les limiers ont réalisé que le bonhomme se nomme Alioune Badara Guéye, 36 ans et qu’il est gendarme en activité à la Section de recherches de Colobane. Sa compagne, elle a été identifiée sous le nom de A.G, 27 ans. Le gendarme n’a pas daigné nier l’évidence. Après avoir reconnu la paternité de la drogue saisie, il a précisé que le chanvre est destiné à sa consommation personnelle. Prolixe, il a précisé qu’il  s’approvisionne d’habitude au “macket ” de Colobane, sis non loin de son service. L’aveu étant la reine des preuves , le gendarme Alioune B. Guéye et son bras droit Adama Diouf, ainsi que la dame ont été placés en garde à vue, dans les locaux du commissariat urbain de Thiès. Au terme de leur détention légale, ce duo a été déféré au parquet local. Cependant, la dame A. G, contre qui aucun délit n’a été retenu, a été remise en liberté.

source : l’OBS

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.