Un candidat républicain MUSULMAN au Congrès US donne du FIL à retordre aux Démocrates

Un fils de réfugiés afghans cherche à devenir le premier Républicain musulman au Congrès. Sa campagne électorale va à l’encontre de l’image des Républicains, et en premier lieu de celle de Donald Trump, propagée par les médias sympathisants démocrates selon lesquels ceux-ci soutiendraient des forces xénophobes et islamophobes aux États-Unis. Omar Qudrat, dont les parents sont originaires d’Afghanistan et vivent à Los Angeles, est un ancien procureur du département de la Défense chargé auparavant de la lutte contre le terrorisme, qui cherche désormais à devenir le premier Républicain musulman au Congrès. Il a servi en tant que civil en Afghanistan entre 2011 et 2012, relate la chaîneFox News.

«Je suis une minorité. Je suis un fils d’immigrés. Je suis tout ce que les Démocrates veulent voir en Amérique, n’est-ce pas ? Je demande officiellement une contribution du Comité national démocrate», a-t-il déclaré. «Je suis d’origine américaine. Je suis et j’ai grandi dans ce pays», a indiqué M. Qudrat. «De nombreux membres éminents du Congrès m’ont soutenu et cela n’a rien à voir avec mon appartenance ethnique et ma religion

M. Qudrat a déploré le 25 octobre que les médias sympathisants démocrates tentent de donner à son adversaire, Scott Peters, un «laissez-passer gratuit», tout en condamnant la politique libérale en échec qui aurait conduit l’État à «une destruction quasi-totale», accompagnée d’une augmentation du nombre de sans-abris dans les grandes villes et de l’«exode» des petites entreprises.

D’après M. Qudrat, son rival démocrate cherche à «attiser les tensions sociales» et à faire en sorte que les Républicains se sentent «racistes» pour avoir voulu renforcer la sécurité frontalière. Il a ajouté que des drogues illégales, comme le fentanyl, traversaient la frontière tous les jours et que de nombreux Américains à San Diego mouraient à cause de ce traficDans les faits, s’il remporte la course, ce jeune homme de 37 ans deviendra le premier Républicain musulman à siéger au Congrès.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.