Violence électorale à Thies: Ndongo Tabane de l’APR, agressé par des nervis, raconte les faits

A Thiès, les attaques à la machette ou au gourdin, s’installent lentement mais sûrement  dans la campagne électorale. Les victimes reprochent à leurs auteurs de vouloir installer le régime de la terreur…

Responsable  politique de l’APR, Ndongo Tabane a été agressé à coups de machette par un individu supposé   appartenir au Rewmi, camp antagoniste d’Idrissa Seck, Président du conseil départemental de Thiès.

Il  porte les stigmates de cette attaque à la machette ayant occasionné  une large blessure  à la main gauche, nécessitant un point de suture,  et des hématomes au dos, pour des coups violemment portés au gourdin.

Les faits se sont déroulés nuitamment  au quartier Cité Lamy quand, ayant attendu  en vain la caravane du député Abdou Mbow, Tabane et deux de ses camarades se décidèrent  d’aller à sa rencontre non loin du domicile du Président de Gëm sa boppp, Maodo Malick Mbaye.

Chemin faisant, ils ont été vivement interpellés par des militants supposés appartenir au  Rewmi qui ont commencé à les indexer, les traitant de tous les noms d’oiseau. Le ton monte, les agresseurs  les insultent, puis commencent  à les brutaliser .Après les premiers coups portés, Tabane se retranche dans une maison voisine, tandis que ses amis courent se mettre à l’abri.”Si nous n’avions pas fuit, ils nous auraient tous tués ” disent-ils.

Tabane envisage de porter plainte contre X. Dans le même temps, une autre agression a été déplorée par Adja Marième Diop, responsable des femmes du mouvement Siggi Jotna d’Abdoulaye Dièye. Elle a fait état, dans leur convoi, de 7 jeunes filles attaquées avec un gaz paralysant, actuellement en soins intensifs à la réanimation à l’hôpital…



Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.