Violences sur un agent du Gmi : Ama Baldé déféré au parquet ce mardi

[template id=”821″]

Le lutteur Ama Baldé, arrêté hier et placé en garde à vue au commissariat du Point E, sera présenté au Procureur de la république ce mardi, selon des sources policières. Il est accusé d’avoir violenté un élément du Groupement mobile d’intervention (Gmi).

En effet, hier un peu après 16 heures, alors que Gouy-Gui et Ama Baldé devaient faire leur face-à-face pour le combat qui devrait les opposer, une bagarre a éclaté entre les deux camps. Les éléments du Groupement mobile d’intervention (Gmi) interviennent pour rétablir l’ordre. Dans le feu de l’action, Ama Baldé assène un coup de point à l’un d’eux qui se retrouve à terre. Les autres éléments du Gmi accourent et le maîtrisent. Il est conduit au commissariat du Point E avec d’autres personnes arrêtées sur place. Ils sont tous jetés dans la chambre de sûreté.

Ce n’est qu’après que Gouy-Gui, dont la voiture a été endommagée, a décidé de ne pas se constituer partie civile. Les personnes interpellées sont ainsi libérées à l’exception d’Ama Baldé et d’un autre jeune arrêté pour détention d’arme blanche.

Dès l’annonce de l’arrestation du tombeur de Tapha Tine, les lutteurs Balla Bèye 2 (Baboye), Zoss, le chanteur Salam Diallo, le président des amateurs de lutte, Cheikh Sarr… se sont rendus auprès du commissaire El Hadji Dramé pour intercéder en faveur d’Ama Baldé. Mais, il leur a opposé un niet catégorique.

Selon nos sources, le Procureur a été informé et Ama Baldé lui sera présenté ce mardi pour qu’il décide du sort qui lui sera réservé.

source : seneweb.com

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.