jeudi , septembre 20 2018
Accueil / Mbour / “VIVRE ENSEMBLE” : Mariama Sarr offre 2 millions de F Cfa et demande une meilleure organisation

“VIVRE ENSEMBLE” : Mariama Sarr offre 2 millions de F Cfa et demande une meilleure organisation

[template id=”15″]

 

La pouponnière de Mbour vit des difficultés sans précédent. Face à cette situation, le ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfance, Mariama Sarr, a offert hier 2 millions de FCFA et 1000 boîtes de lait pour la prise en charge des enfants. Elle a toutefois demande une meilleure organisation de la structure.

Le directeur de la pouponnière, Oumar Gaye, est revenu sur les difficultés de l’heure. Selon lui, ce centre compte 149 enfants à entretenir, en plus d’une quinzaine en rupture venant de la France. A cause de la menace de la fièvre Ebola, a-t-il expliqué, ces enfants ont été transférés au Maroc. Cela a entraîné, à son avis, un manque à gagner de 17 millions de FCfa et fait perdre à la pouponnière 86% de son budget.

Le ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfance, venue s’enquérir de la situation de la pouponnière, a remercié le personnel. Selon Mariama Sarr, « il y a un sentiment de désolation par rapport à la situation qui perdure à Mbour alors qu’il y a d’autres pouponnières à l’intérieur du pays. Mais, a-t-elle ajouté, « la situation à Mbour reste particulière et nécessite une profonde réflexion pour que des choses pareille ne se répètent plus ». Pour le ministre, le fait que cette pouponnière qui accueille des enfants soit toujours confrontée à des difficultés n’est pas honorable.

Recherche de partenaires

« Il faut revoir le mode de fonctionnement de la pouponnière, revoir la situation en profondeur pour essayer de trouver les failles et apporter des solutions idoines », a dit Mariama Sarr, qui a déploré le fait qu’il y ait chaque année une sortie de la pouponnière de Mbour. Il faut beaucoup plus d’organisation dans cette pouponnière, planifier, essayer de budgétiser tous les besoins pour pouvoir fonctionner sans rupture », a indiqué le ministre qui a invité la direction de la pouponnière à une rencontre avec le ministère pour examiner tous les dossiers en profondeur et faire une planification afin d’avoir une bonne gestion qui leur permettra de tenir toute l’année sans difficulté.

« Il faut aussi que la pouponnière cherche des partenaires, mais aussi rende compte de la gestion pour que tout ce que vous recevez comme don soit géré de façon rationnelle, au profit des enfants. On ne joue pas à la police ou à la gendarmerie, mais c’est parce qu’on accorde une importance capitale à cette pouponnière de Mbour ; l’Etat ne peut pas à chaque sortie venir intervenir remettre de l’argent et des produits», a dit le ministre Mariama Sarr.

Source : Le Soleil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…