« Wouy rey nama (il m’a tué)» le cri de détresse khadim ndia

« Wouy rey nama (il m’a tué)» le cri de détresse khadim ndiaye

Khadim Ndiaye finalement succombé à ses blessures,hier à l’hôpital de Grand-Yoff. Le transitaire est de trente ans,a été brûlé au 3ème degré sa femme,a été enterré dans la soirée au cimetière musulman de Yoff.

Mais il faut dire que le défunt a lutté contre la mort pendant plus de quatre jours avant de succombé à ses blessures et de sombrer dans le coma.Selon des sources familières avec le sujet d’un jeune homme qui a été enfermé dans son appartement de sa femme avec le feu qui couvait couvait partout non seulement appelé au secours.Il avait lancé des cris de détresse,tout en sachant qu’il n’allait pas s’en sortir. »

Lorsque sa femme a allumé le feu,et qu’elle a réussi à s’échapper de son mari qui tenait entre ses mains pour la retenir,elle ferma l’appartement à clé,avant de se réfugier chez sa voisine .c’est le mari de cette dernière qui lui a demandé ce qu’elle fait chez eux en ce moment ce que son appartement a occupé le feu».informe le voisin du couple,qui souligne que quand ils se précipita dans l’appartement,ils ont découvert que la porte était fermée à clé et ils ont passé à travers la fenêtre pour extirper la victime.Il ajoute« le premier arrivé sur place a entendu la victime crier« wouy rey nama »(il m’a tué) .Le cri de détresse qui raisonne encore dans les oreilles des voisins.

This post was created with our nice and easy submission form. Create your post!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.