Menu

Vladimir Poutine met en garde l'Occident contre le risque d'une Troisième Guerre mondiale


Rédigé le Mardi 19 Mars 2024 à 07:16 | Lu 235 fois Rédigé par


Vladimir Poutine met en garde contre le risque d'une Troisième Guerre mondiale en cas de conflit entre la Russie et l'OTAN. Les tensions persistent autour de l'Ukraine malgré les appels à la paix. Restez informé sur cette situation internationale préoccupante.


Lundi, le président russe Vladimir Poutine a adressé un avertissement aux pays occidentaux, soulignant que tout conflit direct entre la Russie et l'OTAN rapprocherait le monde d'une nouvelle guerre, bien que peu de gens souhaitent réellement une telle issue. Depuis le début de ce que Moscou a qualifié en février 2022 d'« opération militaire spéciale » en Ukraine - dénoncée par Kyiv et ses alliés comme une invasion - les relations entre la Russie et l'Occident se sont détériorées à un niveau sans précédent depuis la crise des missiles cubains en 1962.

Interrogé par Reuters sur les récents commentaires du président français Emmanuel Macron, qui n'a pas exclu la possibilité d'envoyer des troupes au sol en Ukraine - une perspective rapidement écartée par d'autres alliés de Kyiv - ainsi que sur le risque d'un conflit avec l'OTAN, Vladimir Poutine a ironisé en disant que « tout est possible dans le monde moderne ».

Emmanuel Macron, tout en rejetant une « escalade », a appelé la semaine dernière les pays occidentaux à une « prise de conscience », mettant en garde contre une victoire russe en Ukraine qui constituerait une « menace existentielle » pour l'Europe. Vladimir Poutine a déclaré devant la presse après sa large réélection à la présidence russe que « tout le monde comprend que [le conflit entre la Russie et l'OTAN] marquerait l'étape ultime avant une Troisième Guerre mondiale », ajoutant qu'il doutait que quiconque le souhaite réellement.

Il a également mentionné la présence de personnel militaire de l'OTAN en Ukraine, notant que les troupes russes ont intercepté des communications en anglais et en français sur le champ de bataille. « Il n'y a rien de positif dans tout cela, surtout pour eux, car ils meurent là-bas en grand nombre », a-t-il ajouté.

Vladimir Poutine a exprimé l'espoir qu'Emmanuel Macron cesse d'attiser les tensions autour de l'Ukraine et l'a invité à jouer un rôle en faveur de la paix. « Tout n'est pas encore perdu », a-t-il affirmé.

« Je l'ai déjà dit maintes fois, et je le répéterai : nous sommes en faveur de pourparlers de paix, et ce n'est pas seulement parce que l'ennemi est à court de munitions », a-t-il conclu.
 



Nouveau commentaire :